NOUVELLES

L'accident qui a causé la mort de Kevin Ward soulève plusieurs questions

11/08/2014 05:39 EDT | Actualisé 11/10/2014 05:12 EDT

Deux jours après l'accident fatal qui a mené à la mort de Kevin Ward fils, on ignorait toujours à quel moment Tony Stewart allait reprendre le volant.

Dans les heures qui ont suivi les événements tragiques survenus samedi soir, dans le cadre de la série automobile Empire Super Sprints, aucune décision n'avait été annoncée concernant la participation de Stewart à l'épreuve NASCAR du week-end prochain à Michigan International Speedway.

«(Stewart) aura tout le temps dont il aura besoin pour prendre cette décision, a indiqué un porte-parole, Mike Arning, lundi. Ce sont encore des moments émotifs pour toutes les personnes impliquées, y compris Tony. Il est en deuil, et il n'y a pas d'échéancier pour le deuil.»

La participation de Stewart à des courses autres qu'en NASCAR reste en suspens jusqu'à nouvel ordre, a indiqué Arning.

Les autorités ont interrogé le pilote de 43 ans samedi soir et sont allés lui parler de nouveau à Watkins Glen dimanche, où avait lieu une course de la Coupe Sprint auquelle Stewart n'a finalement pas participé. On l'a décrit comme étant «visiblement secoué» après l'accident et on a indiqué qu'il avait été coopératif.

L'autopsie de la dépouille de Ward a montré que le jeune pilote de 20 ans est décédé d'un traumatisme contondant quand il a été frappé par la voiture de Stewart. Le rapport de l'autopsie a été complété lundi, a fait savoir le shérif du comté d'Ontario Philip Povero.

Dimanche, Povero avait affirmé que les enquêteurs n'avaient pas assez d'éléments de preuve indiquant une intention criminelle, mais il avait précisé que la possibilité de déposer des accusations au criminel n'avait pas été exclue. Lundi, il a déclaré qu'il ne prévoyait pas interroger Stewart de nouveau et qu'il n'y avait pas d'échéancier pour compléter l'enquête. Il a noté que rien n'indique qu'il y ait eu conduite criminelle ou de cause probable. Il a ajouté qu'il n'y avait pas de caméra dans la voiture de Stewart.

L'accident a toutefois soulevé bien des questions. La mort de Ward incitera-t-elle les pilotes à y penser deux fois avant d'aller confronter d'autres pilotes sur la piste? Stewart a-t-il cherché à lancer un message en faisant une manoeuvre douteuse aux dépens de Ward? Ou Ward a-t-il été trop téméraire en s'avançant alors qu'il portait des habits noirs sur une piste mal éclairée?

La seule personne qui pourrait avoir les réponses est Stewart.

David Weinstein, un ancien procureur fédéral et d'État à Miami qui travaille maintenant dans le secteur privé, a indiqué qu'il sera difficile de prouver que le geste était prémédité.

«Je crois que même avec la vidéo, ce sera difficile de prouver que c'était autre chose qu'un accident — et que c'est même un cas de négligence, dans quel cas il aurait dû savoir ou croire qu'en se rapprochant de ce gars-là, ça allait provoquer un accident», a dit Weinstein.

Le bureau du shérif a de nouveau fait appel aux spectateurs afin que ceux-ci remettent des photos et des images vidéo de l'accident. Les enquêteurs reconstituaient l'accident et examinaient à peu près tous les facteurs possibles, y compris le faible éclairage sur une portion de la piste et la présence de boue, ainsi qu'à quel point le survêtement noir de Ward aurait pu jouer un rôle, compte tenu des conditions.

L'accident pourrait aussi amener Stewart à remettre en question sa participation à des courses sur des petites pistes, en parallèle à NASCAR, comme il l'a fait samedi soir. Il a souvent défendu son choix de le faire par le passé, même si le risque d'accident et de blessure est toujours présent.

«Tout le monde a un hobby, avait-il déclaré le mois dernier, en ajoutant qu'«il y a beaucoup d'autres choses que je pourrais faire qui sont beaucoup plus dangereuses et une plus grande perte de temps que ça.»

Le service commémoratif pour Ward aura lieu mercredi à Boonville, dans l'État de New York. Les funérailles suivront jeudi.

PLUS:pc