NOUVELLES

Irak: la Cour fédérale donne raison à Maliki après sa plainte contre le président (TV)

11/08/2014 04:33 EDT | Actualisé 10/10/2014 05:12 EDT

La Cour fédérale irakienne a confirmé que la coalition de Nouri al-Maliki était la plus importante du Parlement, donnant ainsi raison à ce dernier, qui avait porté plainte contre le président, l'accusant de ne pas nommer de Premier ministre issu du plus puissant groupe parlementaire.

"La Cour fédérale annonce qu'elle confirme que l'Etat de droit est le bloc le plus important du Parlement", a indiqué la télévision officielle. Selon la Constitution, le président irakien doit désigner un Premier ministre issu de la première force du Parlement, ce qui ouvrirait de fait la voie à un troisième mandat de M. Maliki.

Dans une allocation à la télévision dimanche soir, Nouri al-Maliki avait accusé le président d'avoir violé deux fois la Constitution, notamment en ne confiant pas à un Premier ministre désigné la mission de former un nouveau gouvernement.

Le président, Fouad Massoum, a reçu depuis de nombreux soutiens, dont celui des Etats-Unis, qui appellent depuis longtemps à la formation d'un gouvernement d'union seul à même selon eux de faire face au chaos dans lequel est plongé l'Irak.

Depuis début juin, des insurgés sunnites menés par les jihadistes de l'Etat islamique (EI) ont lancé une offensive fulgurante s'emparant de pans entiers de territoire en ne rencontrant qu'une faible résistance de l'armée.

Mais avant même cette offensive, les violences étaient quotidiennes en Irak, alimentées par les ressentiments confessionnels, les sunnites s'estimant marginalisés par le gouvernement --majoritairement chiite-- de Nouri al-Maliki.

sf-jmm/cbo/sw

PLUS:hp