NOUVELLES

Euro-2014 - Dafne Schippers, la nouvelle Néerlandaise volante

11/08/2014 01:33 EDT | Actualisé 11/10/2014 05:12 EDT

La jeune Néerlandaise Dafne Schippers a laissé tomber l'heptathlon ces dernières semaines pour se concentrer sur le sprint à l'occasion des Championnats d'Europe d'athlétisme à Zurich, où elle vise cette semaine trois médailles (100 m, 200 m, 4x100 m).

C'est que la blonde de la région d'Utrecht (centre) s'est invitée, à 22 ans, dans la cour des sprinteuses continentales qui comptent, avec quelques arguments lourds.

Elle a notamment signé deux chronos de facture mondiale lors de la réunion de Ligue de diamant de Glasgow, le 12 juillet. A deux heures d'intervalle, la jeune femme a gagné le 100 m (course B) en 11 sec 03/100e et le 200 m en 22 sec 34/100e. Sur le demi-tour de piste, elle a résisté à la championne olympique de la distance, l'Américaine Allyson Felix (22.35). Avec à la clé deux records nationaux.

Médaillée de bronze de l'heptathlon aux Mondiaux-2013 à Moscou, Schippers a du coup validé la décision prise peu de temps auparavant de consacrer l'été à la vitesse.

-Comparaisons-

Couverte de comparaisons flatteuses, en premier lieu avec son illustre compatriote Fanny Blankers-Koen, reine des Jeux de Londres avec quatre médailles d'or en 1948, Dafne Schippers accepte ces hommages.

Et souligne: "Cela fait toujours plaisir d'entendre ces compliments, de constater cet engouement des gens aux Pays-Bas. Et j'espère pouvoir les justifier sur la piste."

Avec une soeur et un frère qui s'adonnent au football, Dafne a baigné dans une ambiance familiale propice à la pratique sportive. "A neuf ans, je jouais au tennis, mais je n'étais pas très bonne. Un entraîneur m'a alors proposé d'essayer l'athlétisme", explique-t-elle.

En passant de l'heptathlon aux courses de vitesse, la Néerlandaise appréhende aussi un autre milieu: "A l'heptathlon, il y a moins d'animosité entre concurrentes. C'est plus amical. En sprint, vous affrontez avant tout des adversaires."

La Bulgare Ivet Lalova, l'Allemande Verena Sailer et la Française Myriam Soumaré, ses rivales sur 100 m, comptent sur cette lutte pour déstabiliser Schippers. Sailer, championne d'Europe en 2010 à Barcelone, insiste sur sa forme. "La préparation a été optimale", précise-t-elle.

Lalova, en or en 2012 à Helsinki, a peu couru cette saison pour mieux défendre son titre. Elle bénéficie des connaissances de l'entraîneur Francesco Bonomi, mais aussi des conseils de son époux et manager, l'ex-sprinteur italien Simone Collio.

Quant à Soumaré, triple médaillé à Barcelone, elle inquiète l'entraîneur de Schippers, Bart Bennema. "Elle est très dangereuse. C'est une fille de championnat", estime-t-il. Restée dans l'ombre à la conférence de presse de l'Association européenne d'athlétisme, lundi, Soumaré ne démentira pas le coach néerlandais.

asc/mam

PLUS:hp