NOUVELLES

Ebola: le Koweït offre 5 millions USD à l'OMS pour lutter contre l'épidémie

11/08/2014 12:45 EDT | Actualisé 11/10/2014 05:12 EDT

Le Koweït, riche pays pétrolier du Golfe, a annoncé lundi l'octroi de 5 millions de dollars à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour l'aider à contenir la propagation du virus Ebola, qui frappe l'Afrique de l'Ouest.

Dans un communiqué, le Conseil des ministres koweïtien a indiqué que cette donation à l'OMS avait été décidée par l'émir, cheikh Sabah al-Ahmad Al-Sabah, pour "faire face à la propagation de cette grave épidémie".

L'OMS discutait lundi à Genève à huis clos avec des experts en éthique médicale de l'éventualité d'une utilisation de traitements expérimentaux contre l'épidémie actuelle, la plus grave depuis la découverte du virus Ebola en 1976.

Jusqu'à la semaine dernière, cette fièvre hémorragique hautement contagieuse a causé la mort de 961 personnes sur 1.779 cas confirmés, suspects ou probables, d'après le dernier bilan diffusé le 8 août par l'OMS.

Cette épidémie, qui se transmet par contact direct avec le sang et des liquides biologiques de personnes ou d'animaux infectés, a poussé lundi le Liberia à mettre en quarantaine une troisième province affectée.

L'état d'urgence est également en vigueur en Sierra Leone et au Nigeria. La Guinée a quant à elle annoncé avoir pris des "mesures contraignantes visant à mieux contrôler les mouvements transfrontaliers".

Par mesure de prudence, la Côte d'Ivoire, où aucun cas n'a été signalé, a suspendu ses vols avec les pays touchés, dont deux sont ses voisins: le Liberia et de la Guinée.

La Côte d'Ivoire est ainsi allée plus loin que les recommandations de l'OMS qui a décrété la semaine dernière une "urgence sanitaire mondiale" à propos d'Ebola, mais s'était refusée à déconseiller le déplacement dans les pays affectés. L'organisation internationale avait cependant demandé un renforcement des précautions aux frontières.

bur/tm/cco

PLUS:hp