NOUVELLES

La vieille communauté des Yézidis, encore attaquée en Irak

10/08/2014 07:10 EDT | Actualisé 10/10/2014 05:12 EDT

La vieille communauté religieuse des Yézidis, qui est présentement retranchée dans les hauts des montagnes en Irak, en est à sa 72e attaque d'importance lancée contre elle au cours des 1500 dernières années. Un aspect semble demeurer constant dans cette série de pogroms sinistres: les Yézidis seraient des adorateurs du diable.

Les membres de cette confession affirment que les rebelles islamistes mettant l'Irak à feu et à sang éprouvent encore plus de haine pour eux que pour les autres minorités de la région, haine qui est alimentée par une méconnaissance de leurs valeurs fondamentales. Khidher Domle, un bénévole yézidi qui travaille à aider le petit groupe de gens ayant réussi à s'enfuir de la montagne Sinjar, dit vouloir que la population apprenne à les connaître, soulignant qu'ils pratiquent une très vieille religion, et que celle-ci est très pacifique.

Des milliers de ses concitoyens sont coincés sur le sommet de la montagne, et des avions américains effectuent des largages de vivres et d'eau potable pour leur venir en aide.

Comme plusieurs Yézidis, M. Domle se considère comme étant de nationalité kurde. Comme pratiquement tout à propos de la culture de sa communauté, toutefois, la question de l'origine de celle-ci fait toujours débat.

Selon une étude de Christine Allison, de l'Université britannique d'Exeter, les informations à propos de l'origine du groupe «sont particulièrement malléables» en fonction des ordres du jour politiques.

Parmi les plus récentes attaques et exils subis par les membres des Yézidis, Saddam Hussein a déplacé des communautés entières et propagé l'idée qu'ils étaient Arabes, dans l'espoir de les placer en porte-à-faux face aux nationalistes kurdes.

L'histoire de la communauté étant largement orale, cela a suscité de grandes divergences lorsqu'il est question de décrire la religion. Même le nombre de fidèles fait débat, bien qu'il soit estimé à plusieurs centaines de milliers de personnes réparties dans divers pays; principalement en Irak, mais aussi en Syrie, en Arménie, en Russie et en Occident.

Il est interdit pour les Yézidis de manger de la citrouille, du poisson et de la laitue, qui sont considérés impurs. La couleur bleue est sacrée, et les vêtements portés ne devraient pas en arborer.

Cette religion vieille de 4000 ans compte des aspects qui pourraient s'avérer reconnaissables par des gens d'autres confessions, du zoroastrisme aux religions abrahamiques modernes, désignant principalement le judaïsme, le christianisme et l'islam.

PLUS:pc