NOUVELLES

La Grande-Bretagne a largué de l'aide humanitaire dans le nord de l'Irak (ministère)

10/08/2014 03:30 EDT | Actualisé 09/10/2014 05:12 EDT

La Grande-Bretagne a commencé à larguer de l'aide humanitaire aux populations menacées par l'avancée des jihadistes de l'Etat islamique dans le nord de l'Irak dimanche, a déclaré un porte-parole du ministère britannique du développement international à l'AFP.

Parti du Royaume-Uni samedi soir, le premier des deux avions envoyés par l'armée britannique a parachuté de la nourriture et de l'eau à la minorité Yazidi bloquée dans les montagnes de Sinjar, le deuxième devant intervenir plus tard, a précisé la même source.

"Le Royaume-Uni a agi rapidement pour apporter une aide susceptible de sauver des vies aux populations touchées. La nuit dernière, la Royal Air Force a largué avec succès de l'aide humanitaire britannique, dont de l'eau potable et des filtres à eau, sur la montagne", a précisé un peu plus tard le secrétaire d'Etat au développement international Justine Greening, dans un communiqué.

Les deux Hercules C130 sont partis séparément de la base de la Royal Air Force à Brize Norton, au centre de l'Angleterre, avec à bord des vivres mais aussi des tentes, des filtres à eau et des lampes marchant à l'énergie solaire et pouvant également servir à recharger des téléphones portables.

"On peut s'attendre à des opérations de parachutage en continu, coordonnées avec les Etats-Unis et potentiellement d'autres pays", avait souligné samedi le chef de la diplomatie britannique, Philip Hammond, après avoir présidé une réunion de crise du gouvernement.

"Mais nous regardons également de manière plus générale comment aider ces populations à descendre de la montagne et sortir d'une situation qui est totalement inacceptable", avait-il ajouté.

L'envoi des deux avions fait partie d'un plan d'aide de 8 millions de livres (10 millions d'euros) débloqué par le gouvernement britannique pour le nord de l'Irak.

Les Etats-Unis ont largué dimanche de nouvelles cargaisons de vivres -- l'équivalent de 52.000 repas -- et des conteneurs d'eau après avoir déjà mené des opérations similaires jeudi et vendredi.

La France a, elle, évoqué samedi soir des livraisons "dans les prochaines heures" d'équipements de premiers secours.

jk/ia

PLUS:hp