NOUVELLES

Cinq soldats ukrainiens détenus en Russie pour "crimes de guerre" libérés

10/08/2014 06:36 EDT | Actualisé 10/10/2014 05:12 EDT

La Russie a libéré et remis aux autorités de Kiev cinq soldats ukrainiens qu'elle détenait depuis vendredi sur des accusations de "crimes de guerre", les enquêteurs russes ayant reconnu leur innocence, a annoncé dimanche le porte-parole du Conseil national de sécurité ukrainien, Andriï Lyssenko.

"La Russie a transmis cette nuit vers 01H40 aux gardes-frontières ukrainiens cinq soldats de la 72è brigade, qui étaient détenus illégalement sur le territoire russe", a indiqué M. Lyssenko, ajoutant que les cinq hommes avaient été envoyés vers "un lieu sûr".

Les soldats avaient traversé la frontière depuis l'Ukraine avec plus de 400 de leurs frères d'armes lundi. Moscou avait affirmé qu'ils s'étaient rendus et ne désiraient plus se battre, tandis que Kiev a assuré qu'ils avaient été contraints à battre en retraite après être tombés à court de munitions.

Les enquêteurs russes les accusaient d'avoir utilisé des armes lourdes sans distinction dans la région de Lougansk, un des fief des insurgés prorusses soumis à de violents combats, provoquant la mort de plusieurs civils.

"Étant donné que l'enquête pénale a révélé que (le commandant de la brigade) et ses hommes n'ont fait qu'exécuter les ordres de leur haut commandement, et n'ont pas commis de crimes directs (...), il a été décidé de ne pas porter d'accusations contre eux et de leur offrir la possibilité de retourner en Ukraine", a pour sa part déclaré à l'agence Ria Novosti le porte-parole du Comité d'enquête russe Vladimir Markine.

Hormis les cinq hommes, la totalité des soldats ukrainiens qui avaient franchi la frontière russe lundi est retournée en Ukraine au cours de la semaine.

pop/neo/pt

PLUS:hp