NOUVELLES

Yémen: 3 membres présumés d'Al-Qaïda tués dans un raid de drone dans le Sud

09/08/2014 06:10 EDT | Actualisé 09/10/2014 05:12 EDT

Trois membres présumés d'Al-Qaïda ont été tués samedi dans un raid de drone sur une maison dans le sud du Yémen, a indiqué une source de sécurité à l'AFP.

Les Etats-Unis, alliés du Yémen dans la lutte antiterroriste, sont les seuls à disposer de drones dans la région.

L'attaque a "visé une maison à Marib (...) tuant trois membres d'Al-Qaïda et blessant deux femmes", a ajouté le responsable, sans plus de précision concernant l'identité des victimes.

Le raid a été mené au lendemain de l'enlèvement et de l'exécution par des membres d'Al-Qaïda de 15 soldats dans la province du Hadramout, dans le sud-est du Yémen.

Mi-avril, une série de raids de drones américains et de l'armée yéménite contre des bases et des camps d'entraînement d'Al-Qaïda avait fait une soixantaine de morts dans les rangs du réseau extrémiste.

Ces raids aériens avaient été suivis d'une offensive terrestre de l'armée yéménite contre les jihadistes dans les provinces de Chabwa et d'Abyane, dans le Sud.

Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), liée à plusieurs projets d'attentats ayant visé les Etats-Unis, a revendiqué, dans deux communiqués publiés mercredi une série d'attaques contre l'armée dans le sud et le sud-est du Yémen, affirmant avoir tué "plus de 20 soldats".

Des organisations de défense des droits de l'Homme ont critiqué le recours aux drones au Yémen et dans d'autres pays, et appelé les Etats-Unis à ouvrir des enquêtes sur les raids dans lesquels des civils ont été tués.

Al-Qaïda au Yémen, considéré par Washington comme la branche la plus dangereuse du réseau extrémiste, a profité de l'affaiblissement du pouvoir central en 2011 à la faveur de l'insurrection populaire contre l'ancien président Ali Abdallah Saleh, pour renforcer son emprise dans le pays.

faw-lyn/sw/cbo

PLUS:hp