NOUVELLES

Somalie: 18 morts dans une attaque des shebab, selon les islamistes

09/08/2014 04:36 EDT | Actualisé 08/10/2014 05:12 EDT

Les islamistes somaliens shebab ont affirmé que de violents combats ayant fait 18 morts les avaient opposé samedi aux soldats de l'Union africaine (UA) et du gouvernement de Mogadiscio dans la région du Hiran, dans le centre de la Somalie.

Les insurgés affiliés à Al-Qaïda ont lancé un assaut contre une base de l'UA située à Buloburde, à 200 km au nord de la capitale, a dit à l'AFP un porte-parole des islamistes, Abdulaziz Abu Musab.

Selon M. Musab, dont le bilan n'a pu être confirmé par d'autres sources, les victimes sont neuf soldats de l'UA, quatre des troupes gouvernementales somaliennes et cinq shebab. Il a aussi fait état de plusieurs blessés.

"Nos soldats ont pénétré dans le camp, c'est là que les gens ont été tués", a-t-il déclaré, précisant que les affrontements s'étaient déroulés d'environ minuit vendredi à samedi matin.

Buloburde a été prise cette année aux shebab par la force de l'UA, l'Amisom, qui dispose de 22.000 hommes en Somalie, mais les islamistes ont conservé le contrôle d'une grande partie du territoire entourant la ville.

Le ministre somalien de l'Information, Mustafa Duhulow, n'a pas donné de bilan des combats mais il a assuré que les forces gouvernementales et alliées avaient repoussé les assaillants.

"Les shebab ont essayé de revenir plusieurs fois pour ramasser les corps de leurs morts mais ils ont été battus à chaque fois", a-t-il affirmé.

Bien que chassés de Mogadiscio il y a trois ans, les insurgés continuent de lancer des opérations au coeur de la capitale, où ils ont récemment attaqué le palais présidentiel et le parlement, et à mener des actions de guérilla en province.

Une nouvelle offensive des forces africaines est attendue dans les semaines à venir, dont l'objectif serait de s'emparer des dernières grandes positions encore sous le contrôle des shebab dans le sud de la Somalie, notamment le port de Barawe.

Par ailleurs, un journaliste somalien membre des shebab et accusé du meurtre de collègues a été arrêté au Kenya. Il doit être extradé à Mogadiscio pour y être jugé par un tribunal militaire, a déclaré samedi le ministre somalien de l'Information.

De nombreux journalistes ont été tués au cours des dernières années en Somalie, l'un des pays du monde les plus dangereux pour la presse.

"Hassan Hanafi Haji, recherché pour le meurtre de plusieurs journalistes et d'autres personnes, a été arrêté par la police kényane", a indiqué le ministre dans un communiqué.

"Il est également soupçonné d'être impliqué dans le réseau de propagande des shebab", a-t-il précisé, ajoutant que M. Hanafi était un membre "senior" du groupe islamiste somalien.

Les shebab disposent de leur propre station de radio et diffusent régulièrement des vidéos de propagande, mais leurs comptes Twitter ont été fermés.

Les insurgés somaliens ont également revendiqué une série d'attaques meurtrières dans des pays voisins engagés en Somalie au sein de l'Amisom, ciblant surtout le Kenya.

amu-pjm/jlb/tmo

PLUS:hp