NOUVELLES

L'Impact encaisse une 7e défaite de suite, s'incline 2-1 face à l'Union

09/08/2014 09:04 EDT | Actualisé 09/10/2014 05:12 EDT

CHESTER, États-Unis - Les matchs en MLS se suivent et se ressemblent pour l'Impact de Montréal.

La formation montréalaise a commis une bourde monumentale en début de match et l'Union de Philadelphie en a profité pour lui infliger un septième revers de suite en championnat, cette fois par la marque de 2-1, samedi.

Sébastien Le Toux, deux fois, a été l'unique buteur de la rencontre pour l'Union, qui a prolongé à six sa séquence de matchs sans subir la défaite. Le milieu de terrain français connaît d'excellents moments avec l'Union, lui qui a touché la cible six fois à ses huit derniers matchs.

Maxim Tissot a donné la réplique pour l'Impact, qui n'a toujours pas gagné sur les terrains adverses cette saison, présentant une fiche de 0-8-4 à l'étranger. La troupe de Frank Klopas avait pourtant renoué avec la victoire mardi en Ligue des Champions de la CONCACAF.

L'Impact n'a pas eu beaucoup de temps pour tenter de bâtir sur sa récente victoire de 1-0 face au Club Deportivo FAS puisqu'à la 12e minute, le gardien Troy Perkins et le défenseur Krzysztof Król ont offert un véritable cadeau à Le Toux.

Sur le jeu, le gardien du Zac MacMath a dégagé le ballon en plein centre du terrain vers Le Toux, qui était en course avec Patrice Bernier et Król. Le capitaine a d'abord poussé le ballon de la tête vers Perkins avant que Krol ne fasse de même. Perkins a ensuite hésité à avancer vers le ballon et Le Toux a été plus rapide pour s'en emparer et inscrire facilement son neuvième filet de la campagne.

Un jeu similaire avait coûté un but à l'Impact en fin de match face au Sporting de Kansas City, le 12 juillet. La formation montréalaise filait alors vers un verdict nul de 1-1, mais un manque de communication entre le défenseur Heath Pearce et Perkins avait permis au Sporting de se sauver avec la victoire grâce à un but à la 89e minute.

«Je me demande ce qui s’est passé pour que nous perdions ce match. On dirait qu’on ne peut pas avoir aucune petite chance de notre côté, a mentionné Klopas. Nous avons fait deux erreurs coûteuses et nous aurions pu faire mieux à certains moments dans le dernier tiers avec nos passes décisives, mais nous avons contrôlé le jeu ce soir et nous avons obtenu des occasions.»

Andrew Wenger, qui a été envoyé à Philadelphie en retour de Jack McInerney au mois d'avril, a fait son entrée dans le match à la 62e minute et n'a pas mis de temps à faire sentir sa présence. Il a servi une belle passe à Le Toux qui a complété le jeu en faufilant le ballon entre les jambes de deux défenseurs et derrière Perkins, une minute plus tard.

Malgré une domination au chapitre du temps de possession, on a dû attendre la 59e minute pour voir le premier tir cadré — et la première véritable menace — de l'Impact. Justin Mapp, posté à l'orée de la surface, a coupé vers le centre avant de décocher un puissant tir bas qui a forcé MacMath à plonger pour effectuer l'arrêt.

«C’était peut-être un de nos meilleurs matchs cette saison et nous étions certainement la meilleure équipe ce soir, a noté Mapp. C’est frustrant parce que nous partons d’ici sans aucun point. Je suis fier de l’effort déployé par les gars ce soir.»

Entré à la 67e, le montréalais Anthony Jackson-Hamel a bien failli inscrire son premier but en MLS, mais il a touché le poteau en redirigeant le centre bien calculé de Król. Tissot a eu plus de chance neuf minutes plus tard en profitant du coup franc de qualité de Andres Romero pour inscrire son deuxième but en trois rencontres. L'Impact a frappé à la porte à quelques autres occasions, mais n'a pas été en mesure de niveler le pointage.

Le onze montréalais tentera de retrouver le chemin de la victoire samedi prochain alors qu'il accueillera le Fire de Chicago.

PLUS:pc