NOUVELLES

Le compagnie émiratie Etihad Airways déroute ses vols au-dessus de l'Irak

09/08/2014 06:31 EDT | Actualisé 09/10/2014 05:12 EDT

La compagnie émiratie Etihad Airways a annoncé samedi qu'elle allait dérouter ses vols au dessus de l'Irak, après des frappes américaines sur les jihadistes de l'Etat islamique (EI) dans le nord du pays, mais continuerait d'opérer vers Bagdad et Bassora (sud).

"Etihad Airways annonce qu'elle déroutera ses vols afin d'éviter l'espace aérien irakien dans les zones de conflit", indique un communiqué de la compagnie précisant que "la décision fait suite à la détérioration des conditions de sécurité dans plusieurs parties du pays".

La compagnie nationale émiratie avait d'ores et déjà suspendu jeudi ses vols sur Erbil, la capitale de la région autonome du Kurdistan irakien, en raison des affrontements dans le nord de l'Irak.

"Les vols à destination de Bassora et Bagdad, qui font l'objet d'évaluations de sécurité quotidiennes, vont se poursuivre normalement", a précisé la compagnie dans son communiqué à propos de la capitale et de la grande ville du sud irakien, jusqu'alors épargnées par les combats.

La compagnie Emirates basée à Dubaï a également annoncé samedi dans un communiqué qu'elle suspendait "immédiatement" ses vols vers Erbil, en raison de l'"état de la sécurité".

L'Agence fédérale de l'aviation (FAA) américaine a interdit vendredi aux avions commerciaux américains de survoler l'Irak, quelques heures après les premières frappes aériennes américaines contre des positions du groupe jihadiste sunnite Etat islamique (EI) qui a pris le contrôle de pans entiers du territoire irakien à la faveur d'une offensive fulgurante lancée il y a deux mois.

La compagnie British Airways a également suspendu ses vols au-dessus de l'Irak, de même que Lufthansa et ses filiales Austrian Airlines et Swiss, ainsi que Air France, Emirates, KLM Royal Dutch Airlines et Virgin Atlantic qui ont toutes entrepris au cours des deux dernières semaines d'éviter le ciel irakien.

lyn/faa/feb

PLUS:hp