NOUVELLES

Une première tempête arrive à Hawaï, la deuxième devrait passer au nord

08/08/2014 08:38 EDT | Actualisé 08/10/2014 05:12 EDT

HONOLULU, États-Unis - La première des deux tempêtes qui foncent sur l'archipel hawaïen depuis plusieurs jours a perdu un peu de force avant d'y arriver, vendredi, tandis que la deuxième devrait maintenant passer nettement au nord.

L'oeil de la tempête tropicale Iselle a touché terre à environ 8 kilomètres à l'est de Pahala avec des vents soutenus d'environ 95 kilomètres/heure vers 2 h 30, heure locale. Iselle est la première tempête tropicale à frapper l'île en 22 ans.

L'ouragan Julio, un monstre de catégorie 3 avec ses vents de près de 200 kilomètres/heure, se trouve à environ 1550 kilomètres derrière Iselle, dans le Pacifique. Julio devrait toutefois perdre un peu de force avant de passer au nord de l'archipel dimanche matin,

Iselle pourrait déverser entre 20 et 30 centimètres de pluie en certains endroits. La pluie et le vent ont déjà arraché des arbres, en plus de provoquer des pannes de courant et de bloquer des routes sur l'île principale.

Quelque 21 000 personnes sont privées de courant. On ne rapporte pas pour l'instant de décès ou de blessures majeures.

Un porte-parole des services d'urgence hawaïens, John Drummond, a expliqué que le coeur de la tempête a touché terre dans une région peu peuplée, et que toute l'île n'a pas été balayée.

«Nous attendons que la tempête quitte la région, a-t-il dit. Nous sommes encore touchés par du vent provenant de la périphérie (de la tempête).»

Les îles de Maui et Oahu étaient elles aussi touchées par le vent et la pluie de la tempête, vendredi, alors qu'Iselle se déplaçait vers l'ouest tout en demeurant au sud des autres îles.

«D'après ce que nous disent les autorités météorologiques, je ne crois pas que ce sera pire que c'est actuellement», a dit M. Drummond.

Les voisins d'une centrale géothermique ont été mis en état d'alerte quand de la vapeur contenant du sulfure d'hydrogène, un gaz malodorant et toxique, a été libérée. Des équipes s'affairaient à régler le problème, et on ne sait pas si la tempête en est responsable.

Des centaines de personnes se sont rendues dans des abris d'urgence ouverts dans des écoles, dont au moins un qui a été privé d'électricité. Sur l'île de Maui, une usine de traitement des eaux est tombée en panne et on a demandé aux résidants du comté de Kula de conserver l'eau potable.

Les bureaux gouvernementaux ont été fermés, tout commes les écoles et les services de transport en commun. Une cinquantaine de vols avaient été annulés jeudi.

Hawaï a été touchée directement par des ouragans à seulement trois reprises depuis 1950. En 1992, l'ouragan Iniki avait fait six morts et détruit plus de 1400 maisons à Kauai.

PLUS:pc