NOUVELLES

Une mission du FMI au Ghana en septembre pour discuter d'un programme d'aide

08/08/2014 05:24 EDT | Actualisé 08/10/2014 05:12 EDT

Le Fonds monétaire international (FMI) a indiqué vendredi avoir reçu une demande formelle de la part du Ghana pour un programme d'aide et de réformes économiques.

Une mission du FMI se rendra à Accra début septembre "pour initier des discussions" sur un programme d'aide, indique le Fonds dans un communiqué.

Le Ghana fait face à une dépréciation de sa monnaie, le cedi, et cherche à rétablir la confiance des investisseurs dans son économie en difficulté.

"La direction du FMI a reçu une demande formelle de la part des autorités ghanéennes pour ouvrir des discussions sur un programme économique soutenu par le Fonds", a indiqué M. Min Zhu, directeur général adjoint de l'institution monétaire.

"Le FMI est prêt à aider le Ghana à faire face aux défis économiques qu'il rencontre", a-t-il ajouté.

Lundi, le président ghanéen, John Mahama, qui assistait au sommet Etats-Unis/Afrique à Washington, avait indiqué que son pays avait besoin d'assistance pour mener à bien des ajustements structurels afin de parvenir à équilibrer son budget en quelques années et enrayer la chute du cedi.

Le cedi a plongé de 40% par rapport au dollar cette année.

Jusqu'ici, le président ghanéen avait assuré qu'Accra n'avait pas besoin d'aide internationale.

Le Ghana est devenu le deuxième pays d'Afrique sub-saharienne après la Zambie depuis juin à demander l'aide du FMI.

Selon le cabinet d'études économiques Capital Economics, le déficit budgétaire du pays, considéré comme une des démocraties les plus stables dans cette région d'Afrique tourmentée, s'est creusé pour atteindre 10% du Produit intérieur brut (PIB) à la suite d'une augmentation des subventions et des dépenses liées au secteur public notamment.

vmt/gde

PLUS:hp