NOUVELLES

Roche essuie un revers au Royaume-Uni sur son nouveau traitement pour le cancer du sein

08/08/2014 08:23 EDT | Actualisé 08/10/2014 05:12 EDT

Le groupe pharmaceutique suisse Roche a essuyé un revers au Royaume-Uni sur son nouveau traitement pour le cancer du sein, l'organisme chargé d'évaluer les médicaments pour le service de santé publique l'ayant jugé trop cher pour être intégré dans les programmes de routine.

Le National Institute for Health and Care Excellence (NICE) s'est dit "très déçu" que le groupe suisse n'ait pas proposé son médicament Kadcyla à un prix qui permette de le recommander pour son utilisation au sein du National Health service (NHS), le système de santé publique britannique, a-t-il indiqué dans un communiqué publié jeudi.

"Bien que Roche ait proposé un rabais par rapport à son prix intégral, cela a fait peu de différence sur son rapport qualité-prix", a déclaré Andrew Dillon, le directeur général du NICE, cité dans le communiqué.

Au prix fort, le coût du traitement est estimé à un peu plus de 90.000 livres (112.948 euros) par patient sur l'hypothèse de trois doses par semaine sur une durée de 14,5 mois, a précisé l'autorité britannique dans le communiqué.

"Nous sommes vraiment déçu que Roche n'ait pas montré plus de flexibilité pour nous aider à donner une recommandation positive", a-t-il ajouté.

En avril, le NICE avait déjà publié une première évaluation, estimant déjà qu'il ne pouvait recommander le traitement en raison de son coût malgré les preuves de ses bénéfices pour les patients.

Homologué dans l'Union européenne depuis novembre, le Kadcyla est utilisé pour le cancer du sein de type HER-2 positif, une des formes les plus agressives de la maladie.

Il permet de traiter les patients dont le cancer s'est propagé à d'autres partie du corps, qui ne peut pas être opéré et qui a cessé de réagir à un traitement initial.

"Nous sommes déçu que la méthodologie du NICE n'ait pas suivi le rythme de l'innovation", indiqué un porte-parole de Roche par courriel, soulignant que le médicament était disponible et remboursé, sans restrictions, dans de nombreux pays en Europe.

Pour atteindre le seuil considéré comme rentable par le NICE, Roche devrait consentir un rabais de 60%, a-t-il ajouté, soulignant que les prix des médicaments reflètent la valeur qu'ils apportent aux patients mais aussi les risques inhérents aux coûts de recherche et développement.

Le coût moyen de Kadcyla au Royaume Uni se monte à 5.908,16 livres par mois, a-t-il précisé.

noo/pjt/mr

PLUS:hp