NOUVELLES

Radwanska ne laisse aucune chance à Azarenka et passe en demi-finales

08/08/2014 08:23 EDT | Actualisé 08/10/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - La Polonaise Agnieszka Radwanska a atteint pour la sixième fois de la saison les demi-finales d'un tournoi en triomphant de la Bélarusse Victoria Azarenka 6-2, 6-2 en à peine une heure et six minutes de jeu en quarts de finale de la Coupe Rogers, vendredi soir.

Visiblement diminuée par une blessure à la jambe droite, Azarenka, huitième tête de série, n'a pas été de taille face à Radwanska, classée troisième.

La Polonaise a exploité à fond ce manque flagrant de mobilité, une stratégie qui lui a souri, particulièrement en retour de service, où elle a pu inscrire six bris, trois dans chacune des manches. C'est d'ailleurs sur son sixième bris du match, à la suite d'un superbe passing en décroisé, que Radwanska a confirmé son 'ticket' pour le carré d'as.

«Je crois avoir connu un bon match, a dit Radwanska. Je pense que tout a fonctionné dès le départ pour moi (vendredi).

«Quand vous jouez contre une adversaire comme 'Vika', vous devez être concentrée dès le départ, car il n'y aura pas de point gratuit. La concentration était là, autant au service qu'au retour. Une fois le premier bris inscrit, je ne voulais plus en accorder.»

Au fur et à mesure que le match progressait, on a pu sentir toute la frustration qui habitait Azarenka, qui ne s'est clairement pas fait justice dans ce duel. Après avoir concédé un cinquième bris à son adversaire, lui conférant une avance de 3-1 au deuxième set, la grande blonde a fracassé sa raquette, ce qui lui a valu un avertissement de l'officiel Felix Torralba.

Radwanska affrontera maintenant la Russe Ekaterina Makarova, qu'elle a vaincue trois fois en cinq affrontements. Mais leurs deux derniers matchs ne se sont pas passés de la façon dont elle l'aurait souhaité.

«Oui, la dernière fois, j'ai perdu. Mais c'est différent cette fois-ci, et c'est surtout sur une surface différente, a-t-elle indiqué, en référence à sa défaite de 6-3, 6-0 sur la gazon de Wimbledon. C'est une joueuse difficile à cerner. Gauchère, cela rend les choses plus difficiles. J'espère jouer de l'aussi bon tennis que (vendredi).»

Makarova a aussi battu Radwanska en deux manches aux Internationaux des États-Unis l'an dernier.

La fin pour Vandeweghe

Le beau parcours de l'Américaine Coco Vandeweghe a pris fin en quarts de finale, où elle s'est inclinée 6-1, 4-6, 6-1 devant Makarova en lever de rideau, vendredi soir.

Vandeweghe, 51e raquette mondiale, a pu prendre part au tableau principal des Internationaux du Canada après avoir gagné ses deux matchs de qualifications. Elle a ensuite battu coup sur coup Zhang Shuai (30e au monde), Ana Ivanovic (neuvième tête de série) et Jelena Jankovic (septième tête de série), avant d'être stoppée par la 19e joueuse au monde.

«Elle est en grande forme présentement. Elle frappe la balle si fort. Elle est agressive et sert bien, l'a louangée Makarova. C'était vraiment difficile de rester calme, de jouer mon propre tennis. Je pense que j'ai joué ma partie aux premier et dernier sets. Je suis heureuse de m'en être sortie.»

C'est le service de Vandeweghe qui l'a abandonnée dans ce quart de finale. Malgré 10 as, l'Américaine a commis huit doubles fautes et elle n'a été en mesure de placer que 47 pour cent de ses premières balles de service en jeu. Elle a de plus concédé 13 balles de bris à son adversaire, qui en a converti cinq: trois en première et deux autres en troisième manche.

La Russe de 26 ans participera à une troisième demi-finale cette saison. Elle a remporté un titre, à Pattaya, en Thaïlande.

PLUS:pc