NOUVELLES

Les Alouettes remettent 26 bourses à des étudiants-athlètes de la relève

08/08/2014 06:45 EDT | Actualisé 08/10/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Les Alouettes de Montréal ont réitéré leur implication au sein du football québécois en accordant 26 bourses à des étudiants-athlètes de la relève, vendredi, en partenariat avec la Fondation de l'athlète d'excellence du Québec.

Le programme en est à sa 10e édition et sert à appuyer financièrement de jeunes footballeurs des niveaux secondaire, collégial et universitaire qui se distinguent autant sur le terrain que sur les bancs d'école et dans leur communauté.

«C'est agréable de voir des anciens boursiers qui jouent maintenant dans la Ligue canadienne et même la Ligue nationale si l'on pense à Laurent Duvernay-Tardif (qui participe présentement au camp des Chiefs de Kansas City), a noté Mark Weightman, président des Alouettes. C'est aussi bien de voir d'autres personnes poursuivre leur carrière professionnelle dans d'autres milieux.

«Ça nous permet de préparer la relève pas seulement sur le terrain, mais aussi pour la société en les encourageant sur les bancs d'école.»

Parmi les footballeurs récompensés, le joueur de ligne offensive des Carabins de l'Université de Montréal Alexandre Laganière a reçu une bourse pour son leadership.

Laganière, qui amorcera sa quatrième saison avec les Carabins, étudie en entrepreneuriat et marketing au HEC Montréal, mais trouve aussi le temps d'organiser des événements autant au sein de la communauté des Carabins qu'à l'extérieur du contexte universitaire.

«J'essaie de profiter des ressources que l'école et les Carabins m'offrent, a-t-il expliqué. J'ai amené les joueurs à l'hôpital Sainte-Justine et dans une école primaire de Côte-des-Neiges. J'espère que l'on peut inspirer la jeunesse et que c'est aussi bénéfique pour les Carabins.»

En bon samaritain, Laganière soutient que la bourse des Alouettes est agréable à recevoir, mais que c'est quelque chose qu'il n'avait pas en tête.

«Je le fais parce que c'est la bonne chose à faire, a-t-il insisté. La bourse, c'est comme une petite tape dans le dos pour me dire que je vais dans la bonne direction.

«Mes parents m'ont élevé de cette façon. J'ai un plaisir à voir que je peux avoir un impact sur le bonheur des autres.»

Un total de 34 250 $ a été remis aux 26 footballeurs.

PLUS:pc