NOUVELLES

Les Alouettes donnent signe de vie, mais s'inclinent 33-23 face aux Eskimos

08/08/2014 10:24 EDT | Actualisé 08/10/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Ce n'est peut-être pas la victoire souhaitée, mais pour une première fois en près d'un mois, les Alouettes de Montréal ont donné signe de vie.

Les Alouettes ont tout de même perdu 33-23, vendredi, face aux Eskimos d'Edmonton. Ces derniers ont profité de deux passes de touché de Mike Reilly et d'un majeur de 58 verges de John White avant de voir leur défensive faire le nécessaire en deuxième demie pour préserver la victoire.

Si les Alouettes (1-5) ont continué à s'enliser au classement, ils ont au moins été les meilleurs sur le terrain en deuxième demie avec un avantage de 15-3 au pointage. La troupe de l'entraîneur Tom Higgins a même inscrit un premier touché en près d'un mois, quand Troy Smith a rejoint Brandon Whitaker pour un majeur de 43 verges en fin de rencontre.

«Nous ne nous sommes pas battus, nous n'avons pas pris de pénalités stupides, nous avons mieux capté les passes et nous avons été en mesure d'enchaîner les premiers essais, a déclaré Higgins en expliquant ce qui avait cliqué en deuxième demie. Évidemment, les gars sont déçus de la défaite, mais nous devons l'accepter.

«La bonne nouvelle, c'est que nous avons une semaine pour nous préparer pour notre prochain match.»

Les Moineaux n'avaient pas visité la zone des buts depuis le 11 juillet, quand ils avaient échappé la victoire en fin de rencontre face aux Blue Bombers de Winnipeg. Ils avaient depuis encaissé des revers de 41-5 et 31-5 face aux Lions de la Colombie-Britannique et les Argonauts de Toronto, respectivement.

Après avoir été limités à cinq premiers jeux en première demie, dont deux sur la dernière séquence avant la pause, les Alouettes ont égalé ce total dès leur première possession en deuxième demie. À l'aide de courtes passes et de belles courses de Whitaker, les Alouettes ont offert une lueur d'espoir aux 20 054 spectateurs présents au stade Percival-Molson.

Cependant, les Eskimos (5-1) avaient fait suffisamment de dégâts en première demie, se forgeant une avance de 30-8. Reilly avait rejoint Adarius Bowman et Kendial Lawrence pour des majeurs, tandis que White avait fait les dommages au sol. Grant Shaw a ajouté des placements de 30, 35, 42 et 43 verges pour les Eskimos.

Les Alouettes se sont enlisés en première demie en écopant sept punitions pour des pertes de 65 verges. Ils ont terminé la rencontre avec 13 punitions pour 95 verges.

«Il va toujours y en avoir quelques-unes, a tenté de philosopher Higgins. C'est quelque chose sur quoi nous travaillons. C'est un peu comme un parent qui croit faire du bon travail et qui voit son enfant faire les mêmes erreurs deux jours plus tard. C'est une des facettes que j'espère nous voir améliorer.»

Sean Whyte a encore une fois été occupé. Le botteur des Alouettes a réussi cinq placements (30, 32, 28, 29 et 32 verges) et deux simples.

Smith a été 20-en-45 pour 231 verges de gains, tandis que Whitaker a accumulé 79 verges de gains en 15 courses. Whitaker a également capté trois passes pour 48 verges de gains.

«Nous n'avons pas abandonné, a déclaré Higgins. Je suis très heureux de notre deuxième demie et Troy Smith a probablement disputé son meilleur match de la saison. Il n'a pas été aidé par les punitions, mais ça, c'est hors de son contrôle. Nous allons devoir profiter de nos occasions dans la zone payante.»

La rencontre a été interrompue pendant plusieurs minutes tard au quatrième quart quand le secondeur des Eskimos Eric Samuels a dû quitter le terrain sur une civière. Plusieurs joueurs des deux équipes ont déposé le genou au sol autour des médecins lors des procédures. Samuels a été en mesure de lever le pouce lorsqu'il a été transporté vers la sortie.

Les Alouettes amorceront maintenant un voyage de deux semaines dans l'Ouest avec des arrêts en Saskatchewan et Winnipeg.

PLUS:pc