NOUVELLES

L'attaquant de l'Impact Jack McInerney retrouvera ses anciens partisans

08/08/2014 03:35 EDT | Actualisé 08/10/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - L'attaquant Jack McInerney ne pourrait imaginer meilleure sensation que de marquer contre son ancienne équipe.

Surtout que sa formation actuelle, l'Impact de Montréal, n'a inscrit que cinq filets au cours de sa série de six défaites, qui est toujours en cours dans la MLS. Et qu'il a lui-même été blanchi au cours de cette séquence.

Jack Mac affrontera ses anciens coéquipiers pour seulement la deuxième fois, samedi, quand le onze montréalais se mesurera à l'Union au PPL Park à Philadelphie.

«Ce sera assurément un gros match, a déclaré McInerney cette semaine. Il reste encore beaucoup de matchs, beaucoup d'occasions de récolter des points. Il faudra récolter les trois points si nous voulons attirer l'attention d'un peu tout le monde à travers la ligue.»

Échangé à l'Impact en avril, l'attaquant qui vient de fêter son 22e anniversaire de naissance a bien amorcé son séjour avec le club montréalais. Il a marqué neuf fois, toutes compétitions confondues, y compris trois fois lors du Championnat canadien.

Il avait été blanchi à son premier match contre l'Union, disputé deux semaines après la transaction. L'Impact avait alors signé son premier gain de la saison, 1-0, à sa huitième rencontre du calendrier régulier.

«Il doit mettre son empreinte sur le match, a dit le gardien Troy Perkins de McInerney. Nous voulons qu'il sente qu'il est un joueur important dans notre équipe.

«Il doit aborder le match avec le sentiment d'être en mission, avec l'intention d'en mettre plein la vue aux gens dans ce stade-là.»

Tout semble indiquer que Jack Mac amorcera le match, même si Marco Di Vaio a cinq buts en carrière contre l'Union. McInerney n'a pas été utilisé dans la rencontre de la Ligue des Champions de la CONCACAF contre le C.D. FAS, mardi, alors que l'entraîneur Frank Klopas y est allé avec un seul attaquant, Di Vaio.

L'Union, qui est invaincu à ses quatre derniers matchs en MLS, a effectué quelques changement depuis que McInerney a été échangé en retour d'Andrew Wenger. L'entraîneur John Hackworth a été congédié en juin. Depuis, sous la direction de l'entraîneur par intérim Jim Curtin, l'équipe a montré un dossier de 2-1-3 et elle aspire à une place en séries.

Mercredi, l'Union a embauché l'international algérien Rais Mbolhi. Le gardien de but fera ses débuts en MLS face à l'Impact. Une fois qu'il aura atteint son meilleur niveau de forme, il remplacera Zac MacMath au poste de gardien no 1.

Et en début de semaine, juste avant la fermeture de la fenêtre des transferts dans la MLS, le défenseur Carlos Valdes a signé un contrat à long terme avec la formation de Philadelphie. L'international colombien est de retour avec l'Union après une absence d'un an et demie, au cours de laquelle il a pu jouer en Colombie et en Argentine parce qu'il a fait l'objet de prêts.

À l'avant, l'Union misera sur Sébastien LeToux et Connor Casey, qui ont chacun inscrit deux buts à leurs quatre plus récentes sorties.

«Ils vont appliquer de la pression assez haut sur le terrain dès le départ, a prédit Perkins, qui obtiendra probablement le départ devant le filet même si Evan Bush a signé le blanchissage contre FAS, mardi. C'est leur maison, ils voudront les trois points pour monter au classement, mais nous voulons les trois points aussi, pour rétrécir l'écart.

«C'est une équipe qui se retrouve dans une lutte féroce en ce moment. Ce n'est pas l'équipe qui a le plus de qualités dans la ligue, mais ils se battent. Et c'est à ce niveau que nous devrons les égaler.»

L'Impact a signé quatre victoires à ses six plus récents matchs contre Philadelphie (4-0-2). Par contre, onze montréalais n'a pas remporté un seul match à l'étranger jusqu'ici cette saison.

PLUS:pc