NOUVELLES

La FECQ rejette la proposition des jeunes libéraux d'abolir les cégeps

08/08/2014 11:25 EDT | Actualisé 08/10/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) déplore que la Commission jeunesse du Parti libéral du Québec ramène l'idée d'abolir les cégeps.

Le président de la FECQ, Alexis Tremblay, souligne que les jeunes du PLQ vont ainsi à l'encontre de la vision de leur propre chef, Philippe Couillard, qui a rejeté cette possibilité l'an dernier.

M. Tremblay ajoute que, depuis toujours, la société civile, les premiers ministres et les ministres de l'Éducation ont aussi rejeté cette idée.

Le président de la FECQ rappelle que, depuis 50 ans, le réseau collégial permet au Québec d'avoir le meilleur taux de diplomation postsecondaire au Canada. Il permet également d'offrir une éducation supérieure accessible financièrement à tous les Québécois sur l'entièreté du territoire.

Selon Alexis Tremblay, les jeunes libéraux veulent abolir les cégeps pour rapprocher la formation technique du marché du travail, un objectif tout à fait louable. Il assure même que la FECQ est prête à y travailler. Par contre, conclut-il, il est nul besoin de recourir à la perturbation totale du système d'éducation québécois pour arriver à cette fin.

PLUS:pc