NOUVELLES

Fausse alerte à l'Ebola en Ouganda

08/08/2014 07:11 EDT | Actualisé 08/10/2014 05:12 EDT

L'Ouganda a annoncé vendredi que les résultats de tests passés par le passager qui présentait des symptômes du type Ebola se sont révélés négatifs.

"Les résultats sont revenus et ce n'est pas un cas" de la fièvre hémorragique pour laquelle l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré vendredi une alerte mondiale, a déclaré la porte-parole du ministère ougandais de la Santé, Rukia Nakamatte.

Fiévreux, l'homme avait été placé en isolement après son arrivée à l'aéroport d'Entebbe, par mesure de précaution.

Il est le premier à avoir subi des tests en Afrique de l'Est dans le cadre de l'épidémie qui frappe l'Afrique de l'Ouest depuis le début de l'année. L'Ouganda a été touché par l'Ebola dans le passé, la dernière flambée de la maladie remontant à 2012.

Selon le quotidien Daily Monitor, il s'agissait d'un Soudanais, employé de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) arrivé à bord d'un vol d'Ethiopian Airlines.

Un cas suspect avait été mentionné fin juillet dans le nord de l'Ouganda, mais il s'était déjà agi d'une fausse alerte.

L'épidémie en cours a fait au moins 932 morts sur plus de 1.700 cas présumés depuis le début de l'année en Sierra Leone, Guinée et Liberia pour la grande majorité.

L'Ouganda a envoyé une équipe médicale dans la région. En Afrique de l'Est, le Kenya et l'Ethiopie, qui disposent d'aéroports parmi les plus grands d'Afrique, y ont mis en place des dispositifs de surveillance.

eln-pjm/fb/ros/cgu/jlb

PLUS:hp