POLITIQUE

Un retour en politique? «Il ne faut jamais dire ''jamais''» - Jean Charest

07/08/2014 10:25 EDT | Actualisé 07/08/2014 11:09 EDT
CP

QUÉBEC - L'ex-premier ministre Jean Charest ne ferme pas définitivement la porte à un retour éventuel en politique.

En entrevue jeudi matin à l'émission Daybreak, sur les ondes de CBC Radio One, Jean Charest a d'abord rejeté l'éventualité de remonter un jour dans l'arène politique, avant d'ajouter: «Vous savez, il ne faut jamais dire "jamais"».

Celui qui a dirigé les destinées du Québec de 2003 à 2012 a précisé au sujet de son passage en politique: «Je n'ai pas de regrets. J'ai le sentiment que j'ai fait de mon mieux pendant le temps où j'ai été là. Ça a été une très belle expérience».

L'animateur Mike Finnerty lui a ensuite demandé s'il pourrait un jour se présenter à nouveau pour les conservateurs fédéraux, là où il a commencé sa carrière de politicien. Jean Charest a d'abord réfuté cette possibilité, avant d'ajouter: «Encore une fois, on ne doit jamais dire "jamais", parce qu'on ne sait pas ce que la vie mettra devant soi.»

Depuis qu'il a quitté la politique, Jean Charest est associé dans la firme d'avocats McCarthy Tétrault. Avocat de formation, Jean Charest voyage notamment en Afrique et en Asie pour conseiller les clients de la firme en matière d'investissements internationaux. «Je suis très heureux dans ce que je fais», a conclu l'ex-politicien.

Ci-dessous, l'extrait de l'entrevue à l'émission Daybreak.

INOLTRE SU HUFFPOST

Congrès au leadership du PLQ