NOUVELLES

Le bras armé du Hamas menace de reprendre le combat en cas d'échec au Caire

07/08/2014 02:51 EDT | Actualisé 07/10/2014 05:12 EDT

La branche armée du Hamas a menacé jeudi soir de reprendre les hostilités contre Israël à l'expiration de la trêve dans la bande de Gaza vendredi matin si les demandes de la délégation palestinienne au Caire ne sont pas satisfaites.

"Nous appelons la délégation palestinienne à ne pas accepter de cessez-le-feu si elle n'obtient pas satisfaction sur les demandes de notre peuple", a indiqué le porte-parole des brigades Al-Qassam, Abou Obaida. Le mouvement est "prêt à se lancer de nouveau dans la bataille", a-t-il ajouté.

"Si un accord est trouvé, il sera possible de prolonger la trêve. S'il n'y en a pas, nous demandons à la délégation de se retirer des négociations", a poursuivi le porte-parole dans une allocution télévisée.

Israël et le Hamas, qui contrôle Gaza, observent depuis mardi 8h00 un cessez-le-feu censé durer jusqu'à vendredi 8h00 (5h00 GMT). Ils ont dépêché au Caire des délégations chargées de s'entendre sur une trêve plus durable au cours de discussions indirectes par l'entremise de l'Egypte.

Israël a accepté mercredi soir l'idée d'une prolongation illimitée du cessez-le-feu, mais de nouvelles rencontres séparées entre Egyptiens et Israéliens d'une part, Egyptiens et Palestiniens d'autre part étaient prévues dans la nuit pour tenter de consolider la trêve après près d'un mois de guerre qui a fait près de 1.900 morts côté palestinien.

"La première des demandes" des Palestiniens, a affirmé Abou Obaida, est l'ouverture d'un port maritime dans l'enclave exiguë et surpeuplée sous blocus israélien depuis 2006. "Nous n'accepterons pas d'arrêter la bataille sans avoir obtenu la fin véritable de l'agression (israélienne) et une vraie levée du siège", a-t-il dit.

"Nous avons donné à nos dirigeants l'opportunité de porter des demandes politiques", a-t-il dit, mais "la +résistance+ est capable d'imposer ses conditions et celles de son peuple", a-t-il menacé.

"La +résistance+ à Gaza et la délégation au Caire livrent la même bataille et se complètent l'une l'autre", a ensuite affirmé à l'AFP Izzat al-Richq, un membre de la direction en exil du Hamas participant aux négociations.

Les représentants de la délégation palestinienne aux pourparlers accusent Israël de ne pas vouloir céder sur certaines des conditions posées par le Hamas pour une prolongation du cessez-le-feu.

La levée du blocus maritime et terrestre et la réouverture des points de passage vers Israël et l'Egypte sont les principales demandes des Palestiniens, tandis que l'Etat hébreu lie la reconstruction de l'enclave dévastée par un mois de pilonnage terrestre et aérien à une démilitarisation de la bande de Gaza.

az-sbh/lal/cbo

PLUS:hp