NOUVELLES

Des restes des victimes du massacre de Jonestown sont trouvés au Delaware

07/08/2014 04:20 EDT | Actualisé 07/10/2014 05:12 EDT

DOVER, États-Unis - Les cendres de neuf victimes du «meurtre-suicide collectif» survenu en 1978 à Jonestown, en Guyane, ont été découvertes dans un ancien salon funéraire du Delaware, ont annoncé des responsables jeudi.

Les Services médico-légaux de l'État ont pris possession de restes humains, et travaillent pour identifier les victimes et avertir leurs proches, a-t-on fait savoir dans un communiqué conjoint publié avec la police locale.

La semaine dernière, les services de médecine légale ont répondu à une demande d'examen de l'ancien salon funéraire après que 38 urnes contenant des restes humains eurent été découvertes à l'intérieur. Trente-trois de ces urnes étaient identifiées. Elles couvraient une période allant des années 1970 aux années 1990, et comprenaient les cendres de victimes de Jonestown.

Les corps de 911 victimes du massacre ont été emmenés, après la tragédie, à la base aérienne de Dover, au Delaware, qui abrite la plus grande morgue de l'armée américaine.

Les autorités de l'État ont également mené des «fouilles exploratoires», mercredi, sur le site de l'ancien salon funéraire, après avoir découvert des zones où le sol n'était que peu compacté, pour tenter d'y trouver d'autres restes humains incinérés non réclamés. Elles ont découvert une pointe de flèche, deux os d'animaux, des coquilles d'huîtres, ainsi que du charbon.

Ces chercheurs ont également trouvé des plaques funéraires pour des tombes de vétérans de la Première Guerre mondiale jusqu'à la fin de la Guerre du Vietnam.

PLUS:pc