NOUVELLES

Coupe Rogers 2014 : Milos Raonic passe en quarts de finale et Novak Djokovic est éliminé

07/08/2014 01:45 EDT | Actualisé 07/10/2014 05:12 EDT
Ronald Martinez via Getty Images
TORONTO, ON - AUGUST 07: Milos Raonic of Canada during play against Julien Benneteau of France during Rogers Cup at Rexall Centre at York University on August 7, 2014 in Toronto, Canada. (Photo by Ronald Martinez/Getty Images)

TORONTO - Le Canadien Milos Raonic a atteint les quarts de finale de la Coupe Rogers, jeudi, en vertu d'une victoire en trois manches de 6-3, 4-6, 6-4 face au Français Julien Benneteau.

La sixième tête de série, de Thornhill en Ontario, a utilisé sa puissance à son avantage lors d'une soirée, confortable mais venteuse au Rexall Centre. Raonic a démontré tout son savoir-faire au service pour remporter le premier jeu sans riposte et ses puissantes balles ont donné de la difficulté à Benneteau tout au long du match.

«Je me sentais beaucoup plus confortable aujourd'hui, a déclaré Raonic. Je créais mais occasions.»

Avec la foule de son côté, Raonic n'a éprouvé presque aucune difficulté lors de la première manche. Un coup gagnant à la volée et un service à 221 km/h lui ont permis de prendre les devants 4-3.

Le Français a été plus aggressif au deuxième set et ça lui a souri, lui qui a brisé le service de Raonic à deux reprises. Benneteau a brisé le Canadien pour prendre l'avance 4-2, mais Raonic a répondu de la même manière.

Avec une avance de 5-4, Benneteau a mérité une autre balle de bris et a forcé la tenue d'une manche décisive lorsque la volée de Raonic s'est retrouvée dans le filet.

Raonic n'a pas été ébranlé et a remporté les quatre premiers points pour rapidement enregistrer le bris. Il a eu une autre occasion à 4-2, mais Benneteau a tenu bon pour demeurer dans le match.

Le Français a résisté à trois balles de match, mais Raonic a mis fin au suspense au service après une heure 47 minutes de jeu.

L'Ontarien affrontera au prochain tour l'Espagnol Feliciano Lopez qui a surpris la quatrième tête de série Tomas Berdych 3-6, 6-3, 6-4.

Il pourrait faire face à Roger Federer en demi-finale puisque ce dernier a battu Marin Cilic 7-6 (5), 6-7 (3), 6-4. Il s'agirait d'un match revanche pour Raonic contre le Suisse qui l'a battu en demi-finale à Wimbledon, il y a moins d'un mois.

Djokovic éliminé

Plus tôt au cours de la journée, le favori Novak Djokovic a été éliminé alors que Jo-Wilfried Tsonga l'a battu 6-2 et 6-2 au troisième tour.

Tsonga a récolté 23 coups gagnants et a converti ses quatre chances de bris, au fil d'un match qui n'a duré que 64 minutes.

«J'ai disputé un bon match, a dit Tsonga. Je servais bien, j'étais agressif. Je travaille fort à chaque jour. Ce n'est pas à chaque jour que vous êtes récompensé pour tout ce que vous faites chaque jour pendant l'année. Vous ne voyez pas beaucoup votre famille, vous vous entraînez intensément et vous souffrez sur le terrain. Et quand vous gagnez un match comme ça, ça fait beaucoup de bien.»

Tsonga a dominé 8-2 pour les as contre le Serbe, qui a laissé filer sa seule chance de bris.

«Je n'avais pas de munitions en fond de terrain, et pas plus au service ou sur les retours, a confié Djokovic, qui avait remporté ses 11 derniers matches contre Tsonga. La journée a été mauvaise sur toute la ligne.»

Le Français aura comme prochain adversaire Andy Murray, huitième tête de série, qui a progressé au tableau quand Richard Gasquet s'est retiré, victime d'une élongation à l'abdomen.

Tsonga, le 15e joueur mondial, obtenait son troisième gain en carrière contre un numéro 1 au classement de l'ATP.

Deux de ces grandes victoires sont survenues au Canada; en 2009 à Montréal, il avait mis fin au tournoi de Roger Federer.

Plus tôt jeudi, le Suisse Stanislas Wawrinka, troisième tête de série, a été vaincu 7-6 (8) et 7-5 par le Sud-Africain Kevin Anderson.

Anderson a dominé 11-1 pour les as et a su éviter les doubles fautes, tandis que Wawrinka en a commis trois.

Le Sud-Africain a aussi obtenu deux bris en cinq chances, tandis que le Suisse a pu convertir une seule de ses deux occasions du genre.

Anderson, 21e joueur mondial, trouvera sur sa route Grigor Dimitrov ou Tommy Robredo.