NOUVELLES

Attaqués par les jihadistes, les Yazidis d'Irak fuient en Turquie

07/08/2014 06:06 EDT | Actualisé 07/10/2014 05:12 EDT

Plusieurs centaines de Yazidis d'Irak, une minorité en péril face à l'avancée des jihadistes sunnites dans le nord de l'Irak, se sont réfugiés en Turquie, a indiqué jeudi une source officielle turque.

"Des centaines de Yazidis sont entrés sur le sol turc depuis hier (mercredi) à la hauteur du poste frontière de Habur", dans le sud-est de la Turquie, a précisé à l'AFP cette source officielle sous couvert d'anonymat.

Leur nombre exact était pour l'heure inconnu mais un diplomate turc a précisé à l'AFP que ce chiffre était entre 600 et 800.

Les déplacés sont hébergés dans un complexe de Silopi, ville située à proximité de la frontière irako-turque.

D'autres déplacés, des familles entières qui ont dû marcher de longues heures sans eau ni nourriture, attendent par ailleurs de pouvoir entrer en Turquie a-t-on ajouté.

"Nous ne faisons aucune discrimination ethnique ou religieuse pour ceux qui veulent venir en Turquie," a indiqué le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu sur la chaîne d'information NTV.

Il a cependant souligné "qu'au vu de l'expérience syrienne", la Turquie, qui a accueilli plus de 1,2 million de déplacés syriens depuis le début du conflit dans cet autre Etat frontalier, préférait héberger les déplaces irakiens, qu'ils soient Yazidis, Turkmènes (communauté turcophone) ou Kurdes, dans des camps installés à l'intérieur d'Irak, dans des zones sécurisées.

M. Davutoglu a convoqué jeudi à son ministère une réunion avec des responsables militaires afin d'évoquer la situation humanitaire et sécuritaire dans le nord de l'Irak, où l'offensive de l'EI a provoqué un exode dernièrement de dizaines de milliers de chrétiens.

"La stabilité du nord de l'Irak est d'une importance majeure pour la notre", a tenu à préciser le ministre.

Dimanche, des combattants du groupe ultra-radical de l'Etat islamique (EI) ont pris le contrôle de la ville de Sinjar, bastion des Yazidis, jusqu'ici aux mains des forces kurdes.

"Des colis d'aides humanitaires turcs ont été lancés par les hélicoptères irakiens sur les monts Sinjar" pour les déplacés Yazidis, a ajouté le ministre.

Située entre la frontière syrienne et Mossoul, cette ville est un des foyers des Yazidis, une minorité kurdophone adepte d'une religion pré-islamique en partie issue du zoroastrisme et considérée par les jihadistes comme "adoratrice du diable".

La Turquie abrite à Batman et Viransehir, deux villes du sud-est anatolien peuplé majoritairement de kurdes, une toute petite communauté de Yazidis, à peu près 500 personnes, libres d'exercer leur culte.

ba-fo/ml

PLUS:hp