NOUVELLES

RDC: la Monusco terminera le 31 août son redéploiement vers l'Est (ONU)

06/08/2014 10:37 EDT | Actualisé 06/10/2014 05:12 EDT

La Mission de l'ONU pour la stabilisation de la République démocratique du Congo (Monusco) achèvera le 31 août le redéploiement d'une grande partie de ses effectifs civils vers l'Est instable du pays, où elle souhaite renforcer son action, a annoncé l'ONU mercredi.

"Avant la reconfiguration, quelque 40% du personnel civil de la Mission était dans l'Ouest et 60% dans l'Est. A la fin de la reconfiguration le 31 août, quelque 25% seront basés dans l'Ouest et 75% dans l'Est", a expliqué à la presse Charles Bambara, directeur de l'information publique à la Monusco.

La Mission de l'ONU, présente depuis 1995 en RDC, est l'une des plus importantes missions de paix dans le monde, avec plus de 25.600 employés, dont environ 21.200 soldats, observateurs militaires et policiers, et près de 4.000 civils, pour majorité des citoyens congolais.

La majeure partie des personnels en uniforme - dont la brigade d'intervention, plus de 3.000 hommes au mandat offensif - était déjà basée dans l'Est, une région riche en ressources naturelles (minerais, bois, eau...).

Depuis deux décennies, des groupes armés locaux et étrangers s'affrontent pour les raisons économiques, tribales ou foncières, et commettent de graves exactions (massacres, viols, pillages, enrôlements d'enfants...) contre les civils.

En mars 2013, le Conseil de sécurité de l'ONU avait voté un grand redéploiement des effectifs civils de l'Ouest, et notamment de Kinshasa, vers l'Est, afin de se concentrer sur la protection des civils sur le terrain.

Cette décision s'est accompagnée d'une grogne des employés nationaux, dont certains ne veulent pas être affectés dans l'Est.

hab/mbb/thm

PLUS:hp