NOUVELLES

L'Espagne rapatrie le prêtre espagnol atteint par Ebola (ministère)

06/08/2014 08:40 EDT | Actualisé 06/10/2014 05:12 EDT

Un avion militaire a décollé mercredi de Madrid pour rapatrier un missionnaire espagnol âgé de 75 ans ayant contracté le virus d'Ebola au Liberia, a annoncé le ministère de la Défense.

"L'Airbus A310 militaire médicalisé a quitté la base de Torrejon (ndlr: près de Madrid) pour le Liberia afin de rapatrier le prêtre espagnol infecté par Ebola", a annoncé le ministère vers 13H30 (11H30 GMT).

L'appareil est "équipé avec les moyens nécessaires pour transporter en toute sécurité trois patients sans risque de contagion", a ajouté le ministère, sans préciser combien de personnes seront effectivement rapatriées.

Le ministère avait fait savoir dès mardi soir qu'il équipait un avion prêt à partir depuis la base aérienne de Torrejon de Ardoz, à partir de 05H00 du matin (03H00 GMT) pour aller chercher le religieux, très affaibli.

Un porte-parole de la Défense n'était pas en mesure de dire à quel moment l'appareil serait de retour en Espagne. Une fois arrivé, le missionnaire, Miguel Pajares, "ira dans un hôpital préparé pour accueillir ce type de malade" comme celui par exemple de la Paz à Madrid, a-t-il précisé.

Six personnes au total ont été placées à isolement dans l'hôpital de Monrovia, selon l'Ordre hospitalier de San Juan de Dios (Saint-Jean de Dieu),qui a également demandé "l'évacuation d'urgence vers l'Espagne" de deux autres de ses membres infectés, les soeurs Chantal Pascaline Mutwamene, une Congolaise, et Paciencia Melgar, une Equato-Guinéenne.

Avant le missionnaire espagnol, deux Américains - un médecin et une missionnaire - ayant contracté le virus au Liberia, où ils luttaient contre l'épidémie au sein d'une ONG humanitaire, ont été rapatriés par avion sanitaire. Ils ont été admis dans des hôpitaux spécialement équipés à Atlanta (sud-est), cette dernière mardi, trois jours après son collègue.

Selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) datant du 4 août, au total 887 morts ont été décomptés sur 1.603 cas d'Ebola en Guinée, au Liberia, en Sierra Leone et au Nigeria. Une deuxième personne est morte depuis au Liberia.

laf-ib/ih

PLUS:hp