NOUVELLES

Les Industries Dorel regardent du côté de l'Amérique latine et de la Chine

06/08/2014 09:45 EDT | Actualisé 06/10/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Les Industries Dorel (TSX:DII.B) affirment que d'importants investissements pour accroître leurs capacités de production et de distribution en Amérique latine et en Chine se traduiront par des rendements à long terme et donneront davantage de contrôle à l'entreprise.

«Nous faisons des investissements très stratégiques, que nous savons être dans le meilleur intérêt de nos actionnaires», a indiqué mercredi le président et chef de la direction de Dorel, Martin Schwartz, au moment de commenter les résultats financiers du deuxième trimestre de la société.

Le fabricant montréalais de bicyclettes, de sièges d'auto pour enfants et de meubles prêts à monter dépense 120 millions $ US afin d'acquérir l'un des plus importants fabricants chinois de produits de puériculture. Il a aussi fait l'acquisition d'une entreprise brésilienne de fabrication de vélos, qui exploite la plus grande usine à l'extérieur de l'Asie du Sud-Est, et a récemment entrepris de distribuer ses produits au Mexique.

M. Schwartz a affirmé que l'acquisition de Lerado Group, dont le siège se trouve à Hong Kong, donnerait à Dorel ses premières installations de fabrication de produits de puériculture, comme des sièges d'auto pour enfants et des poussettes, afin d'augmenter sa croissance en Chine et d'en faire une entreprise plus concurrentielle aux États-Unis.

L'acquisition de Caloi au Brésil exerce déjà un impact positif sur les revenus et profits de Dorel, en plus de permettre au fabricant de bicyclettes de produire ses marques localement.

«La réaction des détaillants brésiliens a été très bonne, et cela nous permet de mieux rejoindre les consommateurs de la classe moyenne, le segment qui croît le plus rapidement au Brésil», a dit M. Schwartz à des analystes.

La forte croissance de la division des produits récréatifs a contribué à faire grimper de près de 15 pour cent les profits de Dorel au deuxième trimestre.

Dorel a annoncé mercredi avoir enregistré un bénéfice net de 15,2 millions $ US, ou 47 cents US par action, au cours de la période de trois mois terminée le 30 juin. Cela se compare au bénéfice net de 13,2 millions $ US, ou 41 cents US par action, réalisé lors du trimestre équivalent il y a un an.

Abstraction faite des éléments non récurrents, le bénéfice net a été de 51 cents US par action, soit un résultat largement inférieur au bénéfice net ajusté de 67 cents US par action prévu les analystes.

Les revenus de la société ont augmenté de 9,2 pour cent, à 655,8 millions $ US, contre 600,4 millions $.

Les actions des Industries Dorel ont terminé la séance de mercredi à 38,13 $ à la Bourse de Toronto, en hausse de 24 cents par rapport à leur précédent cours de clôture.

PLUS:pc