NOUVELLES

Les entreprises françaises en Russie forcément touchées par les sanctions (Chambre de commerce)

06/08/2014 09:51 EDT | Actualisé 06/10/2014 05:12 EDT

Les entreprises françaises travaillant en Russie seront forcément touchées par l'impact des sanctions occidentales décidées à l'encontre de Moscou, a estimé mercredi le président de la chambre de commerce et d'industrie franco-russe (CCIFR) Emmanuel Quidet.

"Les sanctions mises en place le 1er août vont avoir un impact sur toutes les sociétés françaises oeuvrant en Russie ou avec la Russie, peu importe le secteur d'activité", a-t-il affirmé au cours d'une conférence de presse.

Selon les chiffres de la CCIFR, 1.200 sociétés françaises sont implantées en Russie, tandis que plus de 6.000 autres exportent vers le territoire russe.

Les sanctions votées par l'Union européenne à l'encontre de Moscou pour son rôle dans la crise ukrainienne restreignent notamment l'accès des investisseurs étrangers aux banques d'État russes.

"Il s'agit d'une décision dangereuse pour les sociétés françaises, qui vont avoir de plus en plus de difficultés à se financer" a estimé M. Quidet.

Le président de la CCIFR a précisé que pour le moment aucune société française n'avait quitté le marché russe, mais a affirmé que le nombre de chômeurs en France pourrait augmenter "de l'ordre de 150.000 si les sanctions venaient à être renforcées".

"Malgré la gravité de la crise politique actuelle, nous considérons qu'il est dommageable de prendre les entreprises en otage" a-t-il poursuivi. "Le commerce est un facteur de stabilité essentiel pour nos deux pays, nous ne pouvons pas nous en passer."

bur/pop/ih

PLUS:hp