NOUVELLES

Les dons au Parti vert du Canada ont augmenté de 67 % au deuxième trimestre

06/08/2014 01:17 EDT | Actualisé 06/10/2014 05:12 EDT

OTTAWA - Le Parti vert du Canada bénéficie d'un afflux de contributions au deuxième trimestre, et peut se targuer d'avoir réalisé des gains plus importants que tout autre parti fédéral.

Des rapports financiers rendus publics par Élections Canada montrent que les verts ont récolté 531 404 $ au deuxième trimestre de 2014, ce qui représente une hausse de 67 pour cent par rapport à la même période l'année précédente.

Le parti a aussi connu une hausse significative de son nombre de donateurs: 7546 personnes ont versé de l'argent à la formation au deuxième trimestre de 2014, une hausse de 66 pour cent comparativement à la même période de 2013.

Pendant ce temps, les libéraux et les conservateurs ont connu une baisse des dons reçus par rapport à la même période l'année précédente, tandis que les néo-démocrates ont fait des gains modestes. Le Bloc québécois a pour sa part bénéficié d'une hausse des contributions de près de 53 pour cent durant cette période.

La chef du Parti vert, Elizabeth May, affirme que ces chiffres montrent que les Canadiens considèrent le parti comme une solution de rechange valable. Elle a souligné que leurs contributions contribuaient à la préparation du parti en vue des élections générales d'octobre 2015.

Le Parti vert a toutefois été plongé dans la controverse depuis quelques jours. Mardi, le président de la formation, Paul Estrin, a annoncé sa démission à la suite des remous provoqués par ses commentaires pro-israéliens publiés sur le site Internet du parti.

M. Estrin avait rédigé, pour un blogue, un article intitulé «Pourquoi Gaza m'attriste» dans lequel il exprimait son soutien à Israël dans le conflit actuel au Proche-Orient. Il a plus tard indiqué que ce commentaire reflétait son opinion personnelle et non celle du parti.

Le Parti vert dit défendre une «neutralié engagée» — il a demandé aussi bien à Israël qu'au Hamas de mettre fin aux hostilités.

PLUS:pc