NOUVELLES

L'Ebola a maintenant fait plus de 900 morts, dit l'OMS

06/08/2014 08:27 EDT | Actualisé 06/10/2014 05:12 EDT

ABUJA, Nigeria - Le bilan de l'épidémie de virus d'Ebola s'établit maintenant à 932 morts, a annoncé mercredi l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

On recense maintenant 363 morts en Guinée, 282 au Libéria, 286 en Sierra Leone et un au Nigeria.

La plus récente victime semble être une infirmière nigériane décédée après avoir soigné Patrick Sawyer, l'homme qui était arrivé à Lagos le mois dernier avant de mourir de l'Ebola. Cinq autres infections sont aussi confirmées au pays, a indiqué par voie de communiqué le ministre de la Santé Onyebuchi Chukwu.

Les cinq cas confirmés ont été placés en quarantaine dans un hôpital de Lagos, la plus grande ville d'Afrique subsaharienne avec ses 21 millions d'habitants. Les cinq patients sont entrés directement en contact avec M. Sawyer.

Les responsables surveillent l'état de santé d'autres personnes qui ont aussi eu des contacts avec M. Sawyer.

Les autorités nigérianes ont reconnu, mardi, que M. Sawyer n'a été placé en quarantaine que 24 heures après son arrivée au pays.

Le ministre Chukwu a annoncé la création, à Lagos, d'un centre d'urgence pour gérer la crise d'Ebola. Ce centre devrait être en fonction jeudi. De nouveaux employés de la santé seront aussi recrutés, a-t-il dit, et des tentes spéciales seront érigées pour accélérer la création de zones de quarantaine dans tous les États du pays.

En Arabie saoudite, un homme gravement malade et possiblement atteint de l'Ebola est décédé mercredi matin. L'homme avait été placé en quarantaine dans un hôpital de Jiddah, après avoir présenté des symptômes inquiétants au retour d'un voyage en Sierra Leone. Le ministère saoudien de la Santé attend le résultat de tests effectués par l'OMS pour savoir si l'homme souffrait bel et bien de l'Ebola.

Enfin, l'Espagne a annoncé qu'un Airbus spécialement équipé est prêt à se rendre au Libéria pour rapatrier un prêtre missionnaire infecté par le virus. On ne sait toutefois pas à quel moment le vol aura lieu. Le prêtre sera hospitalisé et soigné dans un établissement de Madrid non identifé après son retour.

Le père Miguel Parajes et deux autres missionnaires ont été placés en quarantaine dans un hôpital de Monrovia après avoir été infectés par la maladie.

Une responsable espagnole a révélé que l'appareil Airbus 310 est équipé pour soigner plus de victimes, au besoin.

PLUS:pc