NOUVELLES

La Russie riposte en limitant ses importations agricoles

06/08/2014 12:34 EDT | Actualisé 06/10/2014 05:12 EDT
Shutterstock
kyiv oct 27 russian prime...

Le président russe, Vladimir Poutine, durcit le ton : il a ordonné mercredi à son gouvernement de mettre en branle d'autres sanctions à des pays occidentaux.

Le président Poutine a signé un décret pour bannir ou limiter les importations de produits agricoles provenant des pays qui ont frappé la Russie de sanctions, ces dernières semaines. Le Canada est de ce nombre.

Dans le libellé de son décret, le président Poutine ne spécifie pas quels pays tomberont sous le coup de ces mesures, mais il précise que ce sont les pays qui ont imposé des sanctions à la Russie. Le gouvernement russe établira une liste de produits qui seront exclus des importations pour une durée d'un an, a précisé le Kremlin. La liste des produits visés sera divulguée jeudi, d'après ce qu'a publié le quotidien russe Vedomosti, qui précise que les aliments pour bébé et le vin ne seront pas touchés.

Dans le passé, la Russie a imposé des moratoires à l'importation mais pour des considérations liées à la santé publique.

La Pologne aussi

La semaine passée, la Russie avait proscrit la plupart des importations agricoles provenant de la Pologne, en invoquant des raisons de santé publique. Mais, cette interdiction a été perçue comme une mesure voilée de représailles à l'encontre de Varsovie, qui préconise la ligne dure dans la réponse occidentale à la crise ukrainienne.

La Russie fait l'objet de sanctions après avoir annexé la Crimée en mars. Par la suite, Moscou a été accusé de fomenter une rébellion armée dans l'est de l'Ukraine.

Un train de sanctions

Cette réplique de la Fédération russe survient alors que l'Occident, et notamment le Canada, n'a cessé d'accroître les interdictions de voyager à l'encontre de proches de l'administration de Vladimir Poutine, de même que les sanctions économiques contre des groupes ou des entités économiques russes ou ukrainiens.

Mercredi d'ailleurs, le premier ministre canadien Stephen Harper avait annoncé l'imposition de mesures renouvelées à l'encontre de la Russie. « L'occupation illégale de la péninsule de Crimée par le régime de Poutine de même que les gestes militaires provocateurs posés par ce régime dans l'est de l'Ukraine restent gravement préoccupants pour le Canada et la communauté internationale », a expliqué le premier ministre Harper par voie de communiqué.

L'an passé, le Canada a exporté des produits agroalimentaires pour environ 428 millions de dollars, notamment du porc.

Avec la BBC

INOLTRE SU HUFFPOST

Chronologie de la crise en Ukraine