NOUVELLES

La menace d'une intervention russe en Ukraine s'accroît, selon Tusk

06/08/2014 09:56 EDT | Actualisé 06/10/2014 05:12 EDT

La menace d'une intervention russe directe en Ukraine est plus grande qu'il y a encore quelques jours, a affirmé mercredi le Premier ministre polonais Donald Tusk, alors que l'Otan signalait une présence militaire russe accrue à la frontière ukrainienne.

"Les informations que je reçois depuis une douzaine d'heures nous permettent d'estimer que la menace d'une intervention directe russe est certainement plus importante qu'il y a encore quelques jours", a déclaré M. Tusk à la presse.

"S'il y avait une intervention directe de l'armée russe en Ukraine, ce serait une situation toute nouvelle et, à mon avis, personne n'a de bonne réponse à la question de savoir comment la communauté occidentale devrait y réagir", a-t-il dit.

Selon le chef du gouvernement polonais, "il faut se rendre compte qu'une nouvelle phase de la crise en Ukraine risque d'être plus grave".

L'Otan a signalé mercredi que le nombre de militaires russes le long de la frontière avec l'Ukraine est passé de 12.000 à la mi-juillet à 20.000, créant ainsi une "situation dangereuse".

L'Otan craint que la Russie utilise le prétexte d'une mission humanitaire ou de maintien de la paix pour envoyer des soldats dans l'est de l'Ukraine.

La Russie a demandé mardi en vain des mesures humanitaires d'urgence au cours d'un Conseil de sécurité de l'ONU convoqué en urgence à son initiative, mais les Occidentaux ont rejeté sur Moscou la responsabilité de cette situation.

sw/mrm/ml

PLUS:hp