NOUVELLES

GB: le maire de Londres annonce être candidat aux législatives de 2015

06/08/2014 06:16 EDT | Actualisé 06/10/2014 05:12 EDT

Le maire de Londres, Boris Johnson, a annoncé mercredi qu'il comptait briguer un siège de député aux élections législatives de mai 2015, une étape indispensable pour pouvoir prétendre à succéder à David Cameron à la tête du parti conservateur.

"Selon toute probabilité, je vais essayer de trouver un endroit où me présenter en 2015" aux élections des députés de la chambre des Communes, la chambre basse du parlement britannique, a-t-il déclaré à l'issue d'un discours sur l'Union européenne à Londres.

"Il est hautement probable que j'échoue dans cette entreprise", a-t-il ajouté.

Il a l'habitude de minimiser ses chances de devenir Premier ministre, affirmant il y a quelques années qu'elles étaient aussi bonnes que celles de "trouver Elvis sur Mars ou de (le) voir réincarné en olive".

Le Premier ministre David Cameron, actuellement en vacances au Portugal, a qualifié l'annonce de "bonne nouvelle" sur son compte Twitter officiel, ajoutant: "j'ai toujours dit que je voulais mes joueurs vedettes sur le terrain".

Dans un sondage Yougov publié mercredi, 43% des personnes interrogées ont jugé qu'il "n'était pas raisonnable" que Boris Johnson se présente aux législatives, contre 37% estimant que ça l'était.

Cette annonce met un terme à des mois de spéculation sur son retour aux responsabilités politiques nationales. Pour autant, sauf circonstances exceptionnelles, il ne pourra pas devenir Premier ministre en 2015 en cas de victoire des Conservateurs.

Dans le système politique britannique, le Premier ministre est le chef du parti qui remporte les élections législatives. Pour devenir chef de parti, le candidat doit préalablement être élu au parlement britannique.

Le maire de Londres, très populaire au Royaume-Uni, est fréquemment présenté, y compris au sein de son parti, comme le successeur possible de David Cameron. Mais le ministre des Finances George Osborne ou la ministre de l'Intérieur Theresa May font également figure de candidats sérieux.

Boris Johnson, âgé de 50 ans, a également dit vouloir mener son mandat de maire de Londres à son terme, à la fin 2016. Il a déjà été élu à la chambre des Communes, entre 2001 et 2008, date à laquelle il avait démissionné de Westminster pour prendre les rennes de la capitale.

"J'aimerais voir ce que ça donne au gouvernement", a-t-il également déclaré.

Les Conservateurs sont depuis plusieurs mois en seconde position dans les sondages dans les intentions de vote aux prochaines élections générales.

Le dernier sondage Yougov pour le Sun, publié mercredi, leur donne 33% d'intentions de vote derrière les travaillistes (38%) et devant le parti europhobe Ukip (12%) et les Libéraux-Démocrates (8%), partenaires des Tories dans la coalition gouvernementale.

Dans son discours sur l'UE, Boris Johnson a affirmé qu'en l'absence de réformes substantielles, le Royaume-Uni ne devait "pas avoir peur" de quitter l'Union européenne, qui souffre selon lui d'une "crise de sous-performance économique".

"Il est crucial de comprendre que si nous n'obtenons pas ça (les réformes européennes: NDLR), l'autre option est également séduisante", a-t-il dit.

mc/jmi/ai

PLUS:hp