BIEN-ÊTRE

Être heureux: pas de formule magique mais une équation mathématique

06/08/2014 10:11 EDT | Actualisé 06/08/2014 10:11 EDT
DR

Munis de ce tout nouvel outil, vous pourriez savoir de façon exacte à quel point quelqu'un est heureux à un moment donné. Il s'agit d'une petite mais complexe équation mathématique, qui a permis à des scientifiques de prédire avec précision le bonheur de plus de 18 000 personnes.

Cette équation magique a été publiée le lundi 4 août dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS). Les chercheurs, de l'University College de Londres, ont trouvé qu'on était plus heureux lorsqu'on réussissait quelque chose mieux que prévu.

Pour construire cette équation, les scientifiques ont demandé à 26 personnes de prendre des décisions qui allaient les mener soit à des gains soit à des pertes monétaires. Ils pouvaient choisir une récompense tout de suite, ou prendre le risque de parier et de perdre gros, ou de gagner bien plus que la récompense de base. Régulièrement, la question "à quel point êtes-vous heureux?" leur était posée. Grâce à une imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf), les chercheurs pouvaient mesurer l'activité cérébrale des participants et voir s'ils étaient bien heureux (certaines zones du cerveau sont activées lorsque c'est le cas).

Grâce à ces données, voici l'équation en question:

equation bonheur

Pour faire simple, trois termes sont pris en compte:

  • CR: la récompense choisie
  • EV: les attentes (ou espoirs) que l'on a
  • RPE: l'écart entre la récompense reçue et celle que l'on espérait

Les participants, s'ils choisissent la récompense, ne parient pas. Les termes EV et RPE n'entrent donc pas en compte dans l'équation. Si le pari est choisi, c'est la variable CR qui s'annule.

Le bonheur à un instant donné dépend donc, selon cette équation, directement de la récompense obtenue, ou des attentes que l'on avait. Ce n'est pas très étonnant, même si cela semble un peu trivial: la dopamine, un neurotransmetteur qui joue un rôle important dans le bonheur, est activé dans le système de récompense du cerveau.

C'est un peu plus surprenant en ce qui concerne l'attente, mais pour les chercheurs, cela correspond à l'idée selon laquelle si on n'espère rien, on ne peut jamais être déçu. Même si dans certains cas, les attentes positives jouent à elles seules un rôle dans notre bonheur.

L'hypothèse de départ était donc que l'attente et la récompense, liés à la dopamine, pourraient expliquer le bonheur momentané.

Si vous doutez de la pertinence de cette équation, sachez que les scientifiques l'ont par la suite testée sur 18.420 personnes via une application mobile: The Great Brain Experiment. Comme dans leur expérience, les joueurs doivent faire le choix entre une récompense directe et un pari. Et ça a marché! Les chercheurs ont réussi à savoir, en fonction de ce que les participants espéraient ou gagnaient, s'ils étaient heureux à ce moment-là.

great brain experiment

Une telle application pourrait par ailleurs être utile. Elle permettrait par exemple de comprendre comment les gens qui subissent des troubles de l'humeur réagissent à différents événements.

Retrouvez les articles du HuffPost Art de vivre sur notre page Facebook.


INOLTRE SU HUFFPOST

13 méthodes scientifiquement prouvées pour être heureux