NOUVELLES

Ebola: suspension de la relève du contigent sierra-léonais en Somalie

06/08/2014 12:33 EDT | Actualisé 06/10/2014 05:12 EDT

Le remplacement du contingent sierra-léonais au sein de la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom) a été suspendu en raison de l'épidémie de virus Ebola dans son pays, a-t-on appris de sources concordantes.

Cette décision de prolonger la mission des troupes actuellement sur place a été prise sur demande du Bureau de soutien de l'ONU à l'Amisom à Mogadiscio adressée à la Commission de l'Union africaine, a affirmé le ministre de la Défense de la Sierra Leone, Palo Conteh.

"Cela signifie que notre contingent actuellement en Sierra Leone ne partira pas", a souligné le ministre.

"C'est dommage parce que le contingent en Somalie est dans une situation de guerre depuis plus d'un an et nous attendions impatiemment leur retour", a-t-il ajouté, affirmant que les soldats en partance de la Sierra Leone étaient "un peu déçus".

L'Amisom a confirmé cette mesure dans un communiqué, se disant "particulièrement préoccupée par le bien-être d'importants pays contributeurs de troupes, dont la Sierra Leone et le Nigeria", et consciente du "risque présenté par le déploiement de troupes de ces pays en Somalie".

"Le déploiement du bataillon sierra-léonais Leo II qui devait avoir lieu en juillet reste suspendu pour le moment. Il s'agit d'une mesure de précaution, bien que l'Organisation mondiale de la Santé n'ait pas encore émis de restrictions de vol pour les zones touchées", indique l'Amisom.

La force africaine précise avoir pris des dispositions préventives, dont la mise en place d'une zone d'isolement dans son hôpital et le stockage de matériel de protection contre Ebola.

Les effectifs de l'Amisom, déployée depuis 2007 en Somalie pour soutenir les fragiles autorités de Mogadiscio face aux rebelles islamistes shebab, ont été portés en janvier à 22.000 hommes.

L'épidémie d'Ebola qui s'est déclarée au début de l'année en Afrique de l'Ouest a fait 932 morts sur 1.711 cas (confirmés, suspects ou probables): 363 en Guinée, 282 au Liberia, 286 en Sierra Leone et un au Nigeria, selon le dernier bilan au 4 août de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

rmj-pjm-sst/sd

PLUS:hp