NOUVELLES

Djokovic évite la catastrophe contre Monfils à la Coupe Rogers de Toronto

06/08/2014 01:53 EDT | Actualisé 06/10/2014 05:12 EDT

TORONTO - Le no 1 mondial Novak Djokovic a poursuivi sa route à la Coupe Rogers, mais il a été drôlement bousculé par Gaël Monfils.

Djokovic a requis trois sets pour venir à bout de Monfils 6-2, 6-7 (4), 7-6 (2), dans un match âprement disputé sur le court central du Rexall Centre mercredi après-midi. Monfils a tout tenté, effectuant notamment un retour dos au jeu avec la raquette entre les jambes et la lançant même pour atteindre la balle, tandis que Djokovic et lui tentaient à tout prix de galvaniser la foule.

Monfils n'a pas affecté son capital de sympathie auprès des amateurs de tennis, même s'il a contesté la décision de l'arbitre en chef Gerry Armstrong de l'avertir pour avoir mis trop de temps à mettre la balle en jeu. En conséquence, Djokovic a dû hausser son niveau de jeu et faire quelques pitreries pour retrouver l'appui de la foule, alors qu'il orchestrait une remontée après avoir tiré de l'arrière 3-1 en troisième set.

À l'issue d'un bris d'égalité à sens unique qui a couronné ce duel de deux heures et 40 minutes, Djokovic a serré le poing et émis un cri guttural.

«Il est carrément le meilleur en ce moment, a mentionné Monfils à propos de Djokovic. À certains moments pendant le match, je savais que je ne pouvais espérer d'as contre lui ni obtenir de points gratuits avec ma première balle. C'est difficile. Et son synchronisme est excellent, il est toujours au bon endroit, il court bien et attaque de différentes façons. Il n'est pas no 1 par hasard.»

Monfils a expliqué qu'il était sorti de ses gonds envers Armstrong après avoir reçu un avertissement «pour rien», lorsqu'il a décidé de changer de raquette. Le moment le plus mémorable du match s'est produit lorsque Monfils a lancé sa raquette et poursuivi sa course sans celle-ci — pour le «plaisir».

«Je suis 'cool', mais je me bats pour chaque point, a-t-il dit. Je sais que parfois j'ai l'air nonchalant et frivole, mais c'est une erreur parce que je le suis. Je suis le meilleur, je pense qu'ils le savent. Ils savent que je peux faire ce que je dis, je suis fâché, mais je ne vais jamais donner de points gratuits.»

En évitant l'élimination, Djokovic a préservé la possibilité d'affronter la huitième tête de série, Andy Murray, en quarts de finale. Murray a facilement assuré son billet pour le troisième tour grâce à une victoire en deux sets face à Nick Kyrgios.

Murray, huitième tête de série, a vaincu l'Australien de 19 ans — 6-2, 6-2 — lors du premier match de la journée sur le court central à Toronto.

«Il m'a surclassé. Il a tout fait mieux que moi, a reconnu Kyrgios. Il a trop bien joué pour moi aujourd'hui.»

Murray, le champion du Wimbledon en 2013 mais ralenti depuis par une opération au dos, s'est dit satisfait de la façon dont le match s'est déroulé.

«Dans l'ensemble, mon exécution a été assez solide, a commenté le Britannique. Je n'ai pas fait trop d'erreurs. Mes déplacements étaient bons et j'ai maintenu un bon pourcentage de réussite sur ma première balle de service.»

Kyrgios s'est fait un nom en battant Rafael Nadal à Wimbledon. Il a avoué avoir été à la peine dans toutes les facettes du jeu mais ce ne fut pas en vain en raison de la qualité de l'adversaire.

«Je dois m'améliorer, a dit Kyrgios. La route est longue. Je suis loin du niveau requis et il me l'a montré aujourd'hui.»

Murray s'est maintenu parmi les cinq meilleurs joueurs au monde pendant les cinq années avant sa blessure. Il a commencé à retrouver son niveau un peu avant les Internationaux de France mais il pourrait avoir besoin d'un peu de temps avant de regagner des places au classement ATP.

Le Britannique fera face au Français Richard Gasquet au prochain tour, puisqu'il a défait Ivo Karlovic 5-7, 7-6 (5), 6-3.

Dans les autres matchs à l'affiche, le Français Jo-Wilfried Tsonga a défait Jeremy Chardy 7-6 (4), 6-4, la cinquième tête de série David Ferrer a pris la mesure de l'Américain Michael Russell 6-4, 2-6, 6-1, la septième tête de série Grigor Dimitrov a battu Donald Young 4-6, 6-2, 6-3, Julien Benneteau a renversé la 11e tête de série Ernests Gulbis 7-6 (4), 6-3, la 15e tête de série Marin Cilic a défait Malek Jaziri 4-6, 6-0, 7-6 (4), la 17e tête de série Tommy Robredo a vaincu Gilles Simon 7-5, 6-4, Kevin Anderson est venu à bout de Fabio Fognini 7-5, 6-2 et Ivan Dodig a infligé une défaite de 6-4, 3-6, 7-6 (5) à Andreas Seppi.

En fin de soirée, le Tchèque Tomas Berdych, quatrième tête de série, a eu le dessus 6-7 (4), 6-4, 6-4 contre le Taïwanais Yen-Hsun Lu.

En double, le Canadien Daniel Nestor et son partenaire serbe Nenad Zimonjic ont battu Djokovic et Stanislas Wawrinka 6-4, 6-4.

PLUS:pc