NOUVELLES

Appareils mobiles: Yellow Média proposera quatre nouvelles applications

06/08/2014 07:36 EDT | Actualisé 06/10/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Yellow Média (TSX:Y) a l'intention de développer puis lancer au moins quatre nouvelles applications mobiles au cours de la prochaine année afin d'accélérer sa transition vers le numérique.

Son président et chef de la direction, Julien Billot, a indiqué mardi que les deux premières applications — disponibles pour les plateformes iOS d'Apple et Android de Google — verront le jour au cours des prochains mois.

«Il y a en aura une sur le magasinage et une autre sur les restaurants», a-t-il indiqué, au cours d'un entretien téléphonique. Les autres devraient concerner les sorties et l'immobilier. La majorité des applications seront développées à Montréal.

Dans un an, M. Billot — en poste depuis le 1er janvier dernier — espère que ces quatre nouvelles applications viendront se greffer à celles des «Pages Jaunes» et «RedFlagDeals».

«Notre application Shopwise va peut-être migrer vers une autre application, a-t-il indiqué. Nous voulons avoir des applications verticales, par exemple, une si vous voulez sortir et une autre si vous voulez aller au restaurant.»

Ultimement, Yellow Média souhaite accroître sa visibilité sur les écrans d'appareils mobiles pour mieux concurrencer des géants comme Google, Yahoo et Bing lorsque vient le temps d'attirer des consommateurs qui fouillent le Web à la recherche d'entreprises et de services.

M. Billot a fait ces commentaires en marge du dévoilement des résultats du deuxième trimestre, où Yellow Média a vu ses profits et son chiffre d'affaires fléchir, son secteur numérique n'étant toujours pas en mesure de compenser la baisse des revenus dans celui des médias imprimés.

L'éditeur de l'annuaire des Pages Jaunes a dévoilé un bénéfice net de 27,6 millions $ ou 1,01 $ par action, en recul de 45 pour cent comparativement à 50,3 millions $ ou 1,81 $ par action l'an dernier.

«Notre stratégie prendra du temps», a souligné M. Billot au cours d'une conférence téléphonique destinée aux analystes financiers. Le grand patron de Yellow Média prévoit un retour à la croissance en 2018.

Le chiffre d'affaires de la société montréalaise a aussi fondu de 9,3 pour cent pour s'établir à 220,6 millions $. Cette performance a néanmoins dépassé la prévision de l'analyste Aravinda Galappatthige, de Cannaccord Genuity, qui s'attendait à des revenus de 214,8 millions $.

En dépit d'un recul de 22,5 pour cent des revenus tirés des médias imprimés (112,2 millions $), le chiffre d'affaires du secteur numérique a progressé de 10,1 pour cent par rapport à 2013 pour s'établir à 108,4 millions $.

Les revenus tirés des médias numériques représentaient 49,1 pour cent du total des produits au deuxième trimestre, en hausse de des 40,5 pour cent par rapport à la période correspondante de 2013.

Dans le cadre de sa stratégie, Yellow Média a notamment acquis la participation restante de 70 pour cent dans 411.ca, un moteur de recherche en ligne conçu pour trouver des personnes et des entreprises locales au Canada.

L'entreprise affirme également que la moyenne hebdomadaire des téléchargements et des visites mobiles a bondi de 65 pour cent et de 20 pour cent, respectivement, depuis le lancement de sa campagne publicitaire visant à promouvoir ses applications mobiles.

«Les résultats initiaux de la stratégie de la société sont satisfaisants jusqu'ici», a souligné M. Galappatthige, dans une note envoyée par courriel.

Le total des visites sur les plateformes fixes et mobiles de Yellow Média ont atteint 102,4 millions au deuxième trimestre, par rapport à 100,1 millions de visites à la même période en 2013.

Yellow Média, qui compte quelque 2800 employés à travers le Canada, traverse depuis quelques années une douloureuse restructuration qui a entraîné de nombreuses mises à pied.

M. Billot a déjà indiqué que sa stratégie de retour à la croissance prévoyait des dépenses d’investissement oscillant entre 85 et 90 millions $ cette année et entre 70 et 75 millions $ l’an prochain.

PLUS:pc