NOUVELLES

Pakistan: l'opposant Imran Khan annonce une grande manifestation le 14 août

05/08/2014 10:29 EDT | Actualisé 05/10/2014 05:12 EDT

L'opposant pakistanais Imran Khan a annoncé mardi une grande manifestation le 14 août dans la capitale Islamabad pour demander au gouvernement de convoquer de nouvelles élections.

M. Khan, qui doit initialement sa popularité à son statut d'ancienne star du cricket, le sport national au Pakistan, dénonce depuis longtemps des fraudes massives qui ont selon lui entaché les élections générales de mai 2013, où son Parti de la Justice (PTI) est arrivé en troisième position.

Ces élections, qui ont marqué la première transition démocratique dans ce pays longtemps dirigé par l'armée, avaient été largement remportées par la Ligne musulmane (PML-N) de Nawaz Sharif, redevenu depuis Premier ministre.

"Ces 14 derniers mois, nous avons tenté de contester (ce scrutin) par tous les moyens légaux sans obtenir justice, ce qui nous conduit aujourd'hui à descendre dans la rue", a déclaré M. Khan lors d'une conférence de presse à Islamabad.

"Le 14 août, avec l'aide de Dieu, nous organiserons à Islamabad la plus grande manifestation de l'histoire du Pakistan pour demander de nouvelles élections", a-t-il ajouté.

Le 14 août, férié, est le jour officiel de l'indépendance du Pakistan, obtenue en 1947 à la fin du règne colonial britannique.

Contrairement à M. Khan, les observateurs locaux et étrangers des élections de mai 2013 avaient jugé le résultat du scrutin crédible, à défaut d'être parfait.

Les détracteurs du PTI se demandent, eux, pourquoi le parti a accepté de siéger dans les diverses assemblées constituées après ce scrutin qu'il juge frauduleux.

Le PTI y a réalisé de loin le meilleur score de son histoire, remportant notamment la majorité dans la province du nord-ouest, alors qu'il était auparavant ultra minoritaire au niveau national.

Imran Khan est régulièrement accusé d'être soutenu par des forces hostiles au gouvernement, dont l'appareil militaire, qui reste l'institution la plus puissante de ce pays qu'il a longtemps gouverné et où il est soupçonné de mettre des bâtons dans les roues du gouvernement civil.

mmg/ia/emd/plh

PLUS:hp