NOUVELLES

ONU: la situation humanitaire s'aggrave dans l'est de l'Ukraine

05/08/2014 09:06 EDT | Actualisé 05/10/2014 05:12 EDT

Un haut responsable des Nations unies a prévenu le Conseil de sécurité lors d'une rencontre d'urgence, mardi, que la situation humanitaire dans l'est de Ukraine s'aggravait de manière persistante. Il a décrit la rareté de l'approvisionnement en eau et en électricité, des maisons détruites et l'exode de travailleurs en santé.

John Ging, directeur des opérations humanitaires des Nations unies, a affirmé que la violence, particulièrement dans les secteurs urbains, mettrait davantage de personnes en danger et mènerait à «une augmentation du nombre de morts» si une solution politique n'est pas trouvée.

Il a exprimé aux membres du conseil qu'une «action immédiate» était requise pour contrer l'aggravation de la situation. À ce jour, 1367 personnes, civils et combattants, ont été tuées, a dit M. Ging.

La rencontre, demandée par la Russie, survient après que les combats dans l'est de l'Ukraine eurent atteint le principal bastion des rebelles à Donetsk.

L'Ukraine et des pays occidentaux accusent Moscou d'alimenter l'insurrection avec des armes et des soldats, une accusation niée par le gouvernement russe à maintes reprises.

L'ambassadeur adjoint de l'Ukraine a réfuté le portrait d'une crise humanitaire en Ukraine, mais a affirmé que la situation humanitaire à Donetsk et Louhansk était tout de même sérieuse. Alexandre Pavlitchenko a soutenu que la situation pouvait être gérée par le gouvernement ukrainien, qui demeure «ouvert à la coopération avec les partenaires internationaux».

M. Ging a affirmé que près de 4 millions de personnes vivant dans la région étaient affectées par la violence.

PLUS:pc