NOUVELLES

Les Spurs innovent en accordant un poste d'adjointe à Becky Hammon

05/08/2014 07:58 EDT | Actualisé 05/10/2014 05:12 EDT

SAN ANTONIO - Les Spurs de San Antonio ont engagé Becky Hammon comme adjointe à l'entraîneur Gregg Popovich, mardi, faisant d'elle la première femme avec de telles tâches à temps plein, dans l'histoire de la NBA.

La vedette des Stars de San Antonio, dans la WNBA, va prendre sa retraite au terme de la saison en cours. Elle s'ajoutera ensuite au personnel des champions en titre de la NBA, travaillant de concert avec l'entraîneur pour l'évaluation des joueurs, les plans de matches et les entraînements.

Hammon, 37 ans, en est à sa 16e saison dans la WNBA. Elle est au septième rang de l'histoire de la ligue pour les points, avec 5809.

«Rien dans ma vie n'a vraiment été facile, a dit celle qui a grandi à Rapid City, dans le Dakota du Sud. J'ai toujours eu une côte à monter. Je ne recule pas devant les défis, je suis ouverte aux nouvelles idées et je n'ai pas peur de prendre des décisions difficiles. Aussi, je suis une fille qui recherche de l'adrénaline, alors si on met tout ça ensemble, c'est l'occasion parfaite.»

Les Spurs avaient déjà une réputation d'être à l'avant-garde, notamment pour le recrutement international. Plus tôt cet été, ils ont embauché le réputé entraîneur européen Ettore Messina, lui donnant un poste d'adjoint.

Pendant la saison 2001-02, l'entraîneur des Cavaliers John Lucas a été épaulé par Lisa Boyer pour les entraînements et certains matches, mais son salaire ne venait pas de l'équipe, et elle ne voyageait pas avec le club.

La saison dernière Hammon, cinq pieds six, a assisté aux entraînements des Spurs et à leurs séances vidéo, quand une blessure au genou l'a mise à l'écart de la WNBA.

«Je suis très enthousiaste au sujet de l'ajout de Becky Hammon à notre personnel, a dit Popovich par communiqué. Après l'avoir observée à l'oeuvre, je crois que nous allons grandement bénéficier de sa connaissance du basketball, de son éthique de travail et de ses habiletés interpersonnelles.»

L'ancienne de Colorado State s'est liée d'amitié avec Tony Parker et Tim Duncan quand elle a pris part à un concours de tirs au match des étoiles, en 2008, et cela aussi devrait l'aider à s'intégrer à ses nouvelles fonctions.

«Les gens me demandent tout le temps s'il y aura un jour une fille comme joueuse dans la NBA, a dit Hammon. Honnêtement, non. Les gars sont nettement plus grands et plus forts et c'est comme ça, tout simplement. Mais quand ça concerne l'esprit, des choses comme diriger, planifier un match et développer des schémas à l'attaque ou en défense, il n'y a pas de raison pourquoi une femme n'aurait pas sa place dans la ligue.»

PLUS:pc