NOUVELLES

Les Bourses clôturent dans le rouge, minées par de faibles données chinoises

05/08/2014 05:46 EDT | Actualisé 05/10/2014 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en baisse mardi, les secteurs liés aux ressources naturelles ayant perdu des plumes avec la publication de données décevantes au sujet de l'économie chinoise.

L'indice composé S&P/TSX a échappé 27,55 points pour terminer la séance à 15 187,71 points, après la publication d'un rapport montrant que l'industrie des services de la deuxième plus grande économie au monde avait progressé à sa plus faible cadence depuis novembre 2005.

L'indice HSBC de l'activité de l'industrie des services en Chine a ainsi reculé à 50 points en juillet, par rapport à 53,1 points le mois précédent.

Le dollar canadien s'est pour sa part déprécié de 0,28 cent US à 91,24 cents US.

Le désinvestissement observé la semaine dernière sur les marchés boursiers américains s'est remis en marche mardi, malgré la publication de solides données sur le secteur non manufacturier aux États-Unis et sur les commandes aux usines.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a culbuté de 139,81 points à 16 429,47 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a perdu 18,78 points à 1920,21 points et que l'indice composé du Nasdaq a retraité de 31,05 points à 4352,84 points.

Ces performances décevantes viennent s'ajouter aux reculs de la semaine dernière, qui ont vu l'indice phare du parquet torontois céder 1,55 pour cent et le Dow Jones effacer 2,75 pour cent. Même s'il n'y a pas de raison unique permettant d'expliquer cette faiblesse des marchés boursiers, les inquiétudes géopolitiques sont un des facteurs fréquemment évoqués par les analystes — en particulier la situation en Ukraine.

Les opérateurs s'inquiètent aussi des perspectives d'une hausse hâtive des taux d'intérêt de la Réserve fédérale des États-Unis. Mais des analystes font remarquer que la croissance des indices boursiers se poursuit depuis plus de cinq ans de façon quasi ininterrompue et que le temps d'un réalignement est peut-être arrivé.

À Toronto, le secteur des métaux de base a rendu 0,9 pour cent, le cours du cuivre ayant reculé de 4 cents US à 3,20 $ US la livre à la Bourse des matières premières de New York.

Le cours du pétrole brut a retraité de 91 cents US à 97,38 $ US le baril à New York, tandis que le secteur torontois de l'énergie a effacé 0,68 pour cent.

Le groupe des actions aurifères de Toronto a avancé de 0,19 pour cent, même si le cours du lingot d'or a perdu 3,60 $ US à 1285,30 $ US l'once à New York.

Le secteur des biens de consommation de base a affiché la croissance la plus importante mardi, au chapitre du pourcentage. Sa hausse de 0,87 pour cent est notamment attribuable au gain de l'action de Saputo (TSX:SAP), qui a pris 1,38 $ à 68,95 $ après avoir fait état d'un bénéfice et de revenus du deuxième trimestre en hausse par rapport à l'an dernier.

PLUS:pc