NOUVELLES

Le Pentagone confirme la mort d'un général américain dans l'attaque de Kaboul

05/08/2014 01:00 EDT | Actualisé 05/10/2014 05:12 EDT

Le Pentagone a confirmé mardi la mort d'un général américain dans une attaque perpétrée par un soldat afghan dans un complexe militaire près de Kaboul, le plus haut gradé américain à tomber dans le pays depuis le début du conflit en 2001.

"Je suis en mesure de confirmer que parmi les victimes se trouve un général américain qui a été tué", a déclaré le porte-parole du Pentagone, le contre-amiral John Kirby, qui n'a pas révélé l'identité de l'officier, en attendant que la famille soit informée.

En début de soirée, le Pentagone a finalement adressé ses condoléances à la famille du général de division Harold J. Greene, adjoint au responsable chargé des acquisitions d'armements au quartier général des forces armées américaines.

"Nous restons engagés dans notre mission en Afghanistan et nous continuerons à travailler avec nos partenaires afghans pour assurer la sécurité de tous les soldats et les civils de la coalition", a déclaré le chef d'état-major de l'US Army, le général Ray Odierno.

La biographie officielle du général Greene indique qu'il était titulaire d'un doctorat en sciences des matériaux délivré par l'université de Californie du Sud.

L'attaque va faire l'objet d'une enquête menée conjointement par l'armée afghane et la force internationale de l'Otan (Isaf), a précisé le contre-amiral Kirby.

Il s'agit du plus haut gradé américain à être tué depuis le début de l'intervention de la coalition internationale en Afghanistan en 2001.

L'attaque s'est déroulée vers 12h00 heure locale (07h30 GMT) dans un complexe du ministère afghan de la Défense dédié à la formation militaire, l'Université de la Défense Maréchal Fahim.

L'assaillant, un soldat afghan, a été tué après qu'il a ouvert le feu, selon le contre-amiral Kirby.

D'après un responsable américain qui s'exprimait sous couvert d'anonymat, l'incident a aussi fait environ 15 blessés, dont huit Américains et plusieurs Afghans.

Selon l'armée allemande, l'un de ses généraux figure parmi les blessés.

sct-gde/elm/jr

PLUS:hp