NOUVELLES

La Russie menace de bloquer le service russe de la BBC (presse)

05/08/2014 12:26 EDT | Actualisé 05/10/2014 05:12 EDT

La Russie a menacé de bloquer l'accès au site du service russe de la BBC suite à la publication de l'interview d'un activiste sibérien appelant à participer à une manifestation non-autorisée, a rapporté mardi le journal russe Izvestia.

Dans cette interview, l'artiste et activiste Artiom Loskoutov appelait à participer à une manifestation en faveur d'une plus large autonomie de la Sibérie au sein de la Fédération de Russie.

L'office russe de contrôle des médias Roskomnadzor "a demandé au service russe de la BBC de retirer l'interview du site bbcrussian.com", a indiqué la BBC World Service dans un communiqué.

Mais "nous n'avons pas de projet de retirer cette interview de notre site" car sa publication a aidé à "relever des questions très importantes concernant la vie en Russie", souligne le communiqué.

Roskomnadzor a alors bloqué l'accès à l'interview, selon les Izvestia, et a déclaré au journal qu'il pourrait bloquer l'intégralité du site de la BBC si le contenu de l'article, considéré comme "extrémiste", n'était pas modifié.

"Nous pouvons bloquer cet article immédiatement et pour de bon, et si nous poursuivons dans cette direction, nous pouvons bloquer tout le site du service russe de la BBC dans notre pays", a affirmé une source au sein de Roskomnadzor à Izvestia.

"Nous n'avons pas seulement le pouvoir mais le devoir de le faire dans la mesure où Roskomnadzor a reçu un requête écrite du Parquet lui demandant de bloquer l'accès aux sites relayant cette information", a ajouté cette source.

Roskomnadzor a pour le moment refusé de confirmer à l'AFP qu'il pourrait bloquer le service russe de la BBC mais a publié l'article d'Izvestia sur son site.

D'après cet organe de contrôle des médias, l'interview de la BBC et les articles d'autres journaux relayant l'appel de Loskoutov a participer à la "Marche pour la fédéralisation de la Sibérie", relève de la "diffusion d'informations en préparation à un rassemblement non-autorisé menaçant l'intégrité territoriale du pays" rapporte Izvestia.

Roskomnadzor a bloqué les liens d'accès aux autres interviews de Loskoutov, et le site d'information russe Slon.ru a supprimé son article sur le sujet, poursuit le journal.

Artiom Liss, responsable du service russe de la BBC, a pour sa part déclaré sur son blog qu'en réponse à la demande de Roskomnadzor de supprimer le contenu jugé "extrémiste", une préface à l'interview avait été ajoutée, donnant plus d'informations sur Loskoutov, et suggérant que le rassemblement serait pour une bonne partie une plaisanterie.

Mardi après-midi, le site du service russe de la BBC était toujours accessible.

bur-pop/mp/jeb

PLUS:hp