NOUVELLES

La Colombie-Britannique pourrait être frappée par un désastre écologique (VIDÉO)

04/08/2014 11:44 EDT | Actualisé 05/10/2014 05:12 EDT

QUESNEL, C.-B. - Une brèche dans un bassin de décantation contenant les eaux usées de la mine du mont Polley, près de la ville de Likely, en Colombie-Britannique, a contraint les autorités à interdire la consommation d'eau dans ce secteur, lundi.

La mesure a été étendue afin d'inclure les populations vivant près des rivìères Quesnel et Cariboo, à l'est du fleuve Fraser. L'avis touche aussi plusieurs centaines de personnes résidant autour des lac Quesnel et Polley ainsi que des ruisseaux Hazeltine et Cariboo. On demande aux résidants de ne boire que de l'eau en bouteille.

Pour l'instant, cette interdiction ne touche pas les gens de Williams Lake ou d'autres municipalités le long du fleuve Fraser.

A cause de la brèche, plusieurs millions de mètres cubes d'eaux usées qui pourraient contenir des produits chimiques hautement toxiques se sont jetées dans les cours d'eau environnants et inondé les chemins.

Le district régional de Cariboo a décidé de livrer de l'eau à Likely parce que le principal fournisseur d'eau embouteillée de la région, une petite épicerie, ne peut pas répondre à la demande.

Un membre du bureau des directeurs du district, Al Richmond, a indiqué que des équipes évacuaient des campeurs du secteur. Aucun abri n'a été prévu pour eux car ils peuvent s'installer ailleurs dans le district sans problème.

Selon lui, la majeure partie des résidus et des débris sont contenus à l'embouchure du ruisseau Hazeltine. Toutefois, une petite quantité d'eaux usées s'est aussi déversée dans le lac Quesnel. La largeur du ruisseau, habituellement de quatre pieds, s'est enflé à 150 pieds, a dit M. Richmond.

La route reliant Likely à Horsefly a été fermée à la circulation.

Pour l'instant, le district n'a fait part d'aucun cas de maladie. Les autorités n'ont reçu aucun rapport de dégât causé à des propriétés mais cela pourrait changer avec le temps, a reconnu M. Richmond.

Le ministère de l'Environnement de la Colombie-Britannique dit qu'il est en train d'évaluer si des dégâts ont été causés à l'environnement.

Les autorités tentent de déterminer l'importance de la brèche et d'en trouver les causes.

Le mont Polley accueille une mine de cuivre à ciel ouvert et une mine d'or. L'endroit appartient à Imperial Metals Corporation (TSX:III). La société n'a pas commenté la situation.

INOLTRE SU HUFFPOST

Comprendre les projets de pipelines