NOUVELLES

Tunisie: nouvel accrochage avec un groupe armé, un soldat blessé

04/08/2014 08:08 EDT | Actualisé 04/10/2014 05:12 EDT

Une unité de l'armée tunisienne a essuyé lundi de nouveaux tirs d'un groupe armé, blessant un soldat, dans une zone d'accrochages récurrents avec des jihadistes à la frontière algérienne, selon le ministère de la Défense.

"Lors d'une opération au Mont Semmama vers 10H20 (09H20 GMT), un accrochage a opposé l'armée tunisienne et un groupe armé. Un soldat a été blessé par balle", a indiqué le chargé de communication du ministère Rachid Bouhoula à l'antenne de la radio Shems-FM.

Selon lui, le militaire était à la mi-journée au bloc opératoire de l'hôpital de Kasserine, dans le centre-ouest de la Tunisie.

"Les opérations de ratissage contre les groupes armés sont en cours", a-t-il ajouté.

L'ensemble de cette région frontalière de l'Algérie est régulièrement le théâtre d'affrontements ou d'accrochages avec des groupes jihadistes armés. Les forces tunisiennes traquent en particulier depuis un an et demi des combattants qui seraient affiliés à Al-Qaïda dans les massifs de Chaambi et Semmama.

Mi-juillet, 15 soldats ont été tués dans une attaque au mont Chaambi, la plus sanglante de l'histoire de l'armée en Tunisie. Dans la nuit de samedi à dimanche un soldat a encore été tué à Sbeïtla, à l'est de Semmama.

En juin, la maison du ministre de l'Intérieur à Kasserine, la capitale régionale, avait été attaquée, une action revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique.

La Tunisie est confrontée depuis la révolution de 2011 à un essor de la mouvance jihadiste. Une cinquantaine de militaires, policiers et gendarmes ont été tués dans des attaques impliquant des groupes armés depuis 2011.

alf/emb

PLUS:hp