NOUVELLES

Ouganda: arrestations après un rassemblement "illégal" pour le "deuil" du pays

04/08/2014 11:33 EDT | Actualisé 04/10/2014 05:12 EDT

Douze jeunes Ougandais, appartenant à un groupe de protestataires qui avaient lâché des porcelets dans le Parlement, ont été arrêtés lundi à Kampala pour une manifestation "illégale" au cours de laquelle ils portaient un cercueil vide, symbole du "deuil du pays", ont annoncé la police et des témoins.

"Nous avons arrêté 12 jeunes et confisqué un cercueil qu'ils portaient, soi-disant en signe de deuil en raison du manque d'emplois", a déclaré le porte-parole de la police de Kampala, Patrick Onyango, "nous allons les inculper de rassemblement illégal".

"Ces jeunes gens sont liés avec le groupe qui avait introduit des porcelets au Parlement et nous enquêtons pour connaître leurs motivations", a-t-il précisé.

Selon un témoin, Geoffrey Tindyegi, travailleur social de 38 ans, "certaines pancartes des manifestants portaient des messages disant +la Fraternité des Chômeurs porte le deuil du pays en raison de la corruption et du chômage+".

"La police les a bloqués et a arrêté tous les manifestants", a-t-il raconté à l'AFP.

Deux membres de la "Fraternité des Chômeurs", avaient été remis en liberté sous caution le 4 juillet. Ils avaient été arrêtés après avoir réussi, malgré les mesures de sécurité, à introduire dans le Parlement deux porcelets afin de protester déjà contre la corruption et le chômage.

Les porcelets étaient peints aux couleurs du parti du président Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 1986, et portaient de slogans accusant les députés de corruption.

str-ayv/jmc

PLUS:hp