NOUVELLES

Montréal considère une « taxe-vomi » pour l'industrie du taxi

04/08/2014 03:47 EDT | Actualisé 04/08/2014 03:47 EDT
Radio-Canada

Les fêtards montréalais pourraient se voir gratifier d'un substantiel supplément s'ils s'adonnent à vomir dans la voiture de taxi qui les reconduit à la maison.

Le comité de transport de la Ville de Montréal se montre en effet ouvert à la possibilité d'imposer une « taxe-vomi » aux passagers qui auraient la mauvaise idée de déverser leurs excès de consommation dans un véhicule au cours d'une course en taxi.

Une telle taxe, qui varie de 25 $ à 100 $ selon l'endroit où l'on se trouve, est déjà en vigueur dans des villes canadiennes comme Toronto, Calgary et Vancouver, de même qu'en plusieurs autres endroits en Amérique du Nord.

Un chauffeur de taxi montréalais, Ade Adegeye, déplore que ses collègues et lui doivent payer de leur poche pour faire nettoyer leur voiture lorsqu'un client vomit dedans. De plus, le temps qu'ils passent à faire laver leur véhicule s'ajoute à la colonne des pertes puisqu'il se traduit par de nombreuses courses perdues.

Le montant de la taxe doit correspondre aux coûts réels engendrés par le lavage de la voiture, estime M. Adegeye. « La taxe ne devrait pas être déterminée au hasard. »

« Je crois qu'elle devrait être déterminée par une agence de nettoyage réputée qui pourrait effectuer une évaluation crédible du montant des dommages subis par une voiture », ajoute-t-il.

La question de la perception de la taxe poserait également problème, selon lui. « Si un client refuse [d'acquitter la taxe], il y a bien peu de choses qu'un chauffeur peut faire », déplore-t-il. M. Adegeye estime qu'un recours à la police devrait constituer le dernier recours.

À VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST:

15 trucs pour éviter de trop boire


Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?