NOUVELLES

La Russie annonce que plus de 400 soldats ukrainiens ont été admis à leur demande sur son territoire

04/08/2014 02:19 EDT | Actualisé 04/10/2014 05:12 EDT

Plus de 400 soldats ukrainiens en opération dans l'est de l'Ukraine ont été admis à leur demande sur le territoire de la Russie après avoir remis leurs armes, a annoncé lundi un responsable russe, ce que l'Ukraine ne confirme que partiellement et sans donner de chiffres.

Les soldats ukrainiens "ont demandé à bénéficier d'un couloir humanitaire dans la nuit de dimanche à lundi" à la frontière russo-ukrainienne, a indiqué un responsable régional du Service russe de sécurité (FSB) cité par les agences de presse russes Interfax et Itar-Tass.

"Les garde-frontières russes ont ouvert un couloir humanitaire et ils ont admis (sur le territoire russe) 438 soldats de l'armée ukrainienne", qui ont rendu leurs armes et parmi lesquels figure un blessé, hospitalisé depuis à Goukovo (sud-ouest de la Russie, près de la frontière avec l'Ukraine), a poursuivi ce responsable, Vassili Malaev.

Près de 180 d'entre eux ont depuis à nouveau traversé en sens inverse la frontière, a-t-il indiqué.

Un porte-parole ukrainien interrogé par l'AFP a indiqué pour sa part qu'un nombre non précisé de soldats ukrainiens avaient "été contraints de se replier vers un poste-frontière russe à la suite d'une tentative de percée".

Mais ces soldats "ne se sont pas rendus", a affirmé Oleksiï Dmitrachkivski, porte-parole de l'"Opération antiterroriste", le nom de l'organe ukrainien chargé des opérations militaires contre les séparatistes prorusses dans l'est.

"Nous n'avions plus de munitions, nous ne pouvions plus combattre depuis vingt-quatre heures. Nous avons reçu l'ordre de passer la frontière. Nous ne voulions pas nous rendre, mais c'était la seule solution", a raconté à l'AFP un soldat au visage marqué par la fatigue, et qui a requis l'anonymat.

"Dès que nous le pourrons, nous retournerons en Ukraine", a-t-il assuré. "C'est notre pays et je reste convaincu que notre lutte contre les rebelles (qui combattent les forces gouvernementales dans l'est de l'Ukraine, ndlr) est juste".

Un de ses compagnons d'armes, Anton Chingara, a salué "le bon accueil" qu'a réservé l'armée russe à "ses frères slaves".

"En un mot, là-bas (en Ukraine), c'est l'horreur", a-t-il lancé devant une vingtaine de journalistes, au milieu de plusieurs grandes tentes où se reposaient la plupart des soldats ukrainiens.

"Nous leur avons construit un campement où ils recevront de la nourriture, où ils pourront se laver dans un bania (sauna russe) et d'autres choses essentielles, comme une bonne nuit de repos", a indiqué M. Malaev.

Le gouvernement russe se faisait fort lundi matin de présenter le jour même à la presse les soldats ukrainiens accueillis sur son territoire, une "opération humanitaire", selon le porte-parole régional du FSB.

Le mois dernier, le même responsable avait déjà fait état de l'accueil de plus de 40 soldats ukrainiens sur le sol russe.

Les forces ukrainiennes tentent depuis plusieurs semaines de couper les lignes entre les bastions insurgés prorusses de Lougansk et de Donetsk d'une part, et la frontière russo-ukrainienne d'autre part, d'où les séparatistes reçoivent armes et renforts selon Kiev.

bb-all/bds

PLUS:hp