NOUVELLES

Irak: les Yazidis, une minorité persécutée de longue date

04/08/2014 10:12 EDT | Actualisé 04/10/2014 05:12 EDT

La minorité yazidie, dont le bastion de Sinjar a été pris par les jihadistes ultra-radicaux de l'Etat islamique, est de longue date l'une des plus vulnérables d'Irak.

L'existence de cette petite communauté kurdophone sur sa terre ancestrale est aujourd'hui en péril, des milliers de membres ayant pris la fuite face à l'avancée des jihadistes sunnites qui les considèrent comme des adorateurs du diable.

Voici quelques éléments sur les Yazidis:

- La plus importante communauté yazidie se trouve en Irak -- 600.000 personnes selon les estimations yazidies les plus hautes, à peine 100.000 selon d'autres --, essentiellement dans le nord du pays. Plusieurs milliers de Yazidis habitent en Syrie, Turquie, Arménie et Géorgie. Ils sont en grande majorité des paysans et des gardiens de troupeaux pauvres.

Les Yazidis comptent également des communautés importantes en Europe, notamment en Allemagne (40.000 personnes).

- Leur croyance est née en Mésopotamie il y a plus de 4.000 ans. Les Yazidis puisent une partie de leurs croyances dans le zoroastrisme mais au fil du temps ils ont intégré des éléments de l'islam et du christianisme. Ils prient Dieu en direction du soleil et vénèrent sept anges dont le plus important est Melek Taous ou l'Ange-Paon.

- La tradition yazidie interdit le mariage en dehors de la communauté et même à travers son propre système de castes. Les croyances et pratiques des Yazidis -- comme l'interdiction de manger de la laitue et de porter la couleur bleue -- sont considérées par leurs détracteurs comme sataniques. Les musulmans orthodoxes considèrent le Paon comme une figure démoniaque et les Yazidis comme des adorateurs du démon.

- En tant qu'Irakiens non-arabes et non-musulmans, ils sont depuis longtemps l'une des minorités les plus vulnérables du pays. Des milliers de familles ont fui le pays en raison de persécutions sous Saddam Hussein, notamment en Allemagne.

- D'énormes camions piégés ont détruit quasi entièrement deux petits villages yazidis dans le nord de l'Irak le 14 août 2007. Plus de 400 personnes ont été tuées dans ces explosions, l'attaque la plus meurtrière depuis l'invasion conduite par les Etats-Unis en 2003.

jmm/cco/vl

PLUS:hp